Jouer un personnage fictif

Publié le par Yves-André Samère

J’ai mentionné, dans mon article sur Ingrid Bergman, qu’elle avait sans doute été la seule à jouer au cinéma deux fois le même personnage, celui de Jeanne la Pucelle – que vous feriez bien de ne plus appeler « Jeanne d’Arc », attendu qu’elle n’a jamais porté ce nom et aurait été bien surprise qu’on l’appelle ainsi. Cette remarque ne concernait que les personnages historiques, et je n’ai trouvé qu’un autre cas, celui de Romy Schneider, qui a été Sissi, c’est-à-dire Elisabeth d’Autriche, dans quatre films si on n’oublie pas le dernier, Ludwig, de Luchino Visconti. En revanche, s’agissant des personnages de fiction, il est très fréquent au contraire qu’un même acteur joue plusieurs fois le même. La liste est longue, et je ne donne que quelques exemples :

- Martine Carol a joué deux fois le personnage de Caroline chérie, mais elle n’apparaissait pas dans Le fils de Caroline chérie (déception...) ;

- Jean Marais a joué trois fois Fantômas ;

- Harrison Ford a été quatre fois Indiana Jones, et un cinquième film est prévu ;

- Michèle Mercier a joué six fois Angélique, la marquise des Anges, une fois chaque année à partir de 1964 ;

- Fernandel a joué Don Camillo six fois, et Gino Cervi a été six fois Peppone, le maire communiste qui s’opposait à lui  ;

- bien qu’il ait joué dans deux films adaptés de Jean-Paul Sartre (mais oui !), Louis de Funès a été à six reprises Ludovic Cruchot, gendarme à Saint-Tropez ;

- Sean Connery a été James Bond sept fois, y compris après qu’un autre acteur eut interprété le rôle ;

- et, sans doute le record, Basil Rathbone a joué Sherlock Holmes... dix-huit fois, sans compter ses débuts à la télévision dans le même personnage.

Si vous en trouvez d’autres, ce qui ne devrait pas être trop difficile, prévenez-moi.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

B
Philippe Noiret a joué le (même) duc d'Orléans deux fois, dans 'Le bossu' et 'Que la fête commence'.

Il y a aussi Adrien Cayla-Legrand qui a joué plusieurs fois de Gaulle, mais c'était de la quasi-figuration.
Répondre
Y
Pour Philippe Noiret, j’avais un peu oublié. Quant à Cayla-Legrand, il a commencé avec « Chacal », que j’ai vu à la télévision, et où il n’était qu’une silhouette, en 1973. Et il l’a rejoué deux fois, en 1978 et 1983. En somme, il était président tous les cinq ans ! Façon d’annoncer le futur quinquennat.
D
Même si je sais que tu ne l'apprécie guerre, il y a Bruce Willis, qui a joué John Mc Clane dans 5 films :
- Die Hard (Piège de Cristal)
- Die Hard 2 (58 minutes pour vivre)
- Die Hard with a vengance (Une journée en enfer)
- Live Free or Die Hard (Die Hard 4 : Retour en enfer)
- A Good Day to Die Hard (Die Hard : Belle journée pour mourir)

Et il va, à priori, reprendre le rôle prochainement dans Die Hardest !!
Répondre
Y
Bien que Stallone passe souvent pour un crétin, il ne l’est pas, et ses films sont loin d’être nuls. J’ai acheté pour vingt euros la collection de ses six « Rocky ». Depuis, tous les cinéphiles me jettent des pierres.
Y
J’ai seulement horreur que l’on radote ce cliché, et tous les clichés. Je comprends mal qu’on se contente de RÉPÉTER ce que tout le monde a déjà dit. C’est si douloureux, de chercher à renouveler un peu sa façon de parler ? À part ça, si on se contente de le dire une fois tous les cinq ans, ça passe.

En tout cas, j’ai téléchargé le film !
D
Même si je sais que tu as horreur de ce terme, Last Action Hero fait parti de mes films cultes, justement parce que Schwarzenegger se moque ouvertement de lui même, mais également parce que le film démonte point par point tous les codes des films d'action.
Il en est presque jouissif !!
Tout comme Demolition Man, avec Stallone et Wesley Snipes, très second degré.
Y
En fait, je ne déteste pas Bruce Willis, et j’ai revu récemment à la télévision deux de ses films, le premier et le dernier que tu cites. Ce que je n’aime pas, en réalité, c’est les films sans scénario, qu’on nous inflige de plus en plus souvent. La castagne et les scènes de nus qui ne sont là que pour racoler, je boycotte.
En revanche, j’ai revu il y a deux semaines « Last action hero », avec Schwarzy, et j’ai beaucoup aimé cette façon de se moquer de soi-même. J’en ai fait un article.