La voix humaine

Publié le par Yves-André Samère

Cliché qui traîne partout : radoter que la voix humaine est « l’instrument le plus extraordinaire ». Non, et cette opinon n’est émise que par ceux qui s’épatent d’exister, d’appartenir au genre humain. En fait, la voix humaine est sans doute l’instrument le plus malléable, puisqu’elle est capable d’articuler des paroles. Mais, cet avantage mis à part, elle a deux énormes défauts : sa puissance est médiocre, sauf chez la Castafiore, et sa tessiture est faible.

Rappelons à ceux qui n’étaient pas là que la tessiture d’une voix, c’est son étendue, l’intervalle qui sépare les deux notes extrêmes qu’elle est capable de produire – en gros, entre deux octaves et deux et demie. Tous les instruments, sauf les timbales (une octave) et les cloches tubulaires (une et demie) la dépassent, le record étant détenu par le piano et l’orgue (huit octaves).

Les chanteurs possédant la tessiture la plus extraordinaire, vous en aurez un aperçu ICI, mais ne communiquez pas cette adresse à Jane Birkin, dont Pascal Sevran a dit très justement que, la qualifier de « chanteuse », c’était une insulte aux véritables chanteuses, qui ne méritent pas ça ! La pauvrette n’atteint pas une octave, et dès qu’elle doit émettre une note aigüe, elle rend son tablier. Là, elle se suiciderait.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Un être qui pèse environ 20 grammes, qui chante aussi la nuit, et qui devrait faire s'évanouir de jalousie Jane Birkin : le rossignol. En ce moment il meuble fort agréablement mes nuits.
Par contre, je ne comprends pas les paroles (pas plus que celles murmurées par Birkin), ce qui vaut mieux je pense. Ce doit être du genre "viens poupoule, viens poupoule, viens".
Répondre
Y
Je ne connais qu’un rossignol, et il est milanais. Mais non, pas Carla Bruni ! Je parle de la Castafiore.