Cibler

Publié le par Yves-André Samère

Comme, ce matin, le site Médiapart et « Libération » publient de nouveaux documents fournis par Wikileaks révélant que les États-Unis ont espionné les téléphones de Chirac, Sarkozy et Hollande, un nouveau mot est apparu : on ne dit plus que nos chers amis yankees nous ont espionnés, mais qu’ils ont « ciblé » la France. Bref, l’espionnage a perdu son nom et s’appelle désormais ciblage. Je n’ai pas trouvé ce mot dans le Littré, mais vous savez ce que c’est...

Je vous prie de prendre note de cette innovation – que sans doute le dictionnaire Robert va s’empresser d’inclure dans sa prochaine édition – et de rectifier, le cas échéant, votre vocabulaire personnel. En outre, s’il se trouve parmi vous des maris soupçonnant leur femme d’infidélité, et qui songent à la faire suivre par un détective privé, rappelez à cet honnête émule de Sam Spade qu’il devra cibler l’infidèle, et non pas l’espionner !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
On a déjà eu les "frappes" au lieu du bon vieux "bombardement", alors...
Répondre
Y
Au temps où Sa Majesté De Gaulle régnait sur la France, Monaco aurait pu faire l’affaire.
T
Attention, les "frappes" ne touchent que les pays considérés à la fois comme ennemis et d'un rang international suffisamment inférieur.