Remise en cause du péché originel

Publié le par Yves-André Samère

L’an passé, j’avais noté malicieusement que Jésus devait être impur à sa naissance, puisqu’il a été baptisé ! Bien la peine d’avoir une mère née sans la tache du péché originel ! Le baptême, tout le monde le sait, sert en effet à laver de cette tache les bébés qui l’ont évidemment en naissant, puisque Dieu, en sa grande bonté, s’acharne à rejeter sur les enfants les fautes de leurs parents.

Donc, Jésus a été baptisé, et par un homme dont on dit qu’il était son cousin, Jean dit « le Baptiste » (et pas Jean-Baptiste, comme on radote bêtement, vu que les prénoms composés n’existaient certainement pas à cette époque et dans cette région). Le baptême se faisait par l’immersion totale du cobaye dans un lac ou un fleuve, ce que tout le monde n’apprécie pas forcément.

Cette opération devait avoir une certaine importance, puisque le propre « fils de Dieu » s’y est soumis. Or, et c’est à cette bizarrerie que je voulais en venir, pas une fois, dans tous les évangiles, Jésus ne fait la moindre allusion au péché originel ! Il n’était pas au courant ?

En se faisant baptiser, il voulait peut-être simplement se rafraîchir.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :