Difficile, le HTML ?

Publié le par Yves-André Samère

Belle bourde, ce matin, proférée dans sa revue de presse sur France Inter par Charlotte Piret. Relatant l’ouverture de l’École 42 ouverte à Paris par le fondateur de Free, où l’on enseignera la programmation la plus ardue, elle rapporte que le candidat le plus jeune, âgé de treize ans, est un petit génie, et que, pour lui, une page HTML n’est pas plus difficile à comprendre qu’une page de texte en français. La pauvrette insiste beaucoup sur le fait que le HTML serait « du code ».

Eh bien, non, le HTML n’est pas du code. Et il est parfaitement compréhensible par tout le monde.

Vous n’êtes pas convaincu  ? Très bien, faites vous-même l’expérience. Vous avez sous les yeux une page écrite en HTML. Avec votre souris, cliquez dessus en utilisant le bouton droit. Un menu « contextuel » va s’ouvrir, offrant quelques options. Choisissez celle qui permet de voir le code source de la page, lequel est écrit en HTML. Parcourez-le, et, au-delà des quelques notations cabalistiques (on les appelle « balises »), vous constaterez que vous pouvez parfaitement lire le texte de ma notule. Lequel est en français (j’espère), et les balises ne sont là que pour mettre ce texte en forme.

Le HTML n’est PAS un code, juste une aide permettant de définir la forme des paragraphes, la taille des caractères, leur couleur, etc. Pas besoin d’être un petit génie pour apprendre à l’utiliser, n’importe qui peut l’assimiler en un quart d’heure. Le code servant à programmer des logiciels, c’est tout autre chose – il existe des dizaines de langages différents –, et vous ne vous en tireriez pas si aisément.

Certes, quelques modules peuvent venir encombrer le HTML, sans en faire partie. Ils peuvent être en PHP, un vrai langage de programmation (j’en ai rédigé quelques-uns pour mes sites, réservés à des tâches très simples comme la génération automatique de la date de mes pages), ou en Javascript, que je n’utilise pas car je n’en ai aucun besoin. Mais ces langages ne sont pas du HTML.

Et une fois de plus, un sous-fifre employé par France Inter parle de ce qu’il ne connaît pas.

Publié dans Absurdités, Radio

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 28/07/2015 21:56

Je persiste à penser que le saint code et son utilisation ne devrait être enseigné qu'aux enfants des développeurs professionnels en génie logiciel. De cette façon, la "vraie connaissance" du saint code et de ses arcanes magiques ne serait pas galvaudées par des "petits génies" tout juste bons à polluer le cinémas américain par leur présence horripilante. Je vois bien une caste de saints hommes qui pourraient diriger le monde par la connaissance exclusive du fonctionnement des machines à traiter l'information. Enfin , on peut rêver ..... à condition d'en être .

Yves-André Samère 28/07/2015 22:42

On commence à croire que ce qui nous attend, c’est un monde de robots, et qu’ils pourraient bien ne pas être inoffensifs. Déjà, l’administration est peuplée de robots.