À la quatrième taupe, il sera exactement...

Publié le par Yves-André Samère

Hier soir, ne trouvant rien de mieux à regarder à la télévision, j’ai visionné le dernier épisode de « Qui est la taupe ? » sur M6. C’était aussi décevant que les candidats, tous plus incultes les uns que les autres, et qui ne se sont jamais exprimés autrement que par des phrases toutes faites piquées dans les feuilletons. La taupe, chargée de faire perdre de l’argent à ses adversaires, était... une voyante ! Tout ça volait très haut, par conséquent. À la fin, la taupe-voyante (marrant, on dit toujours « myope comme une taupe », ce n’est pas un peu contradictoire ?) est venue confirmer qu’il était impossible de la démasquer, attendu que tous les indices que la production avait semés ça et là étaient des détails de sa vie privée, du genre « Mon deuxième prénom, c’est Hélène, or l’animateur a débarqué la première fois dans une Jeep dont le matricule commençait par LN ». C’est puissant.

Confirmé aussi que la fameuse photo d’actrice qu’on avait vue au deuxième épisode était bien celle de Lana Turner, mais l’animateur n’a seulement pas pris la peine de donner son nom, il s’est contenté de dire qu’elle jouait Milady dans Les trois mousquetaires, film célèbre que personne n’avait dû voir, puisque pas un n’a reconnu cette immense vedette d’Hollywood. Détail : dans le roman et le film, Milady avait été marquée au fer rouge d’une fleur de lys sur l’épaule, or la voyante avait aussi un tatouage en forme de fleur de lys sur l’épaule... que jamais on n’a vue. Les scénaristes se sont surpassés.

Enfin, cet indice capital : à plusieurs reprises, on a vu dans le champ de la caméra un livre qui est un recueil de cinquante nouvelles d’Agatha Christie, sans que quiconque s’en soit étonné. Mais l’un des candidats a déclaré a posteriori que cela ne l’étonnait pas, car ce nombre, cinquante, correspond à l’âge de la voyante. Il l’a dit ainsi : « C’est une cinquantenaire ». Ce gars, qui est clerc de notaire donc un peu instruit, ne connaît pas le mot quinquagénaire, et le confond avec un cinquantième anniversaire.

Ah, la télé, quel efficace moyen d’éducation des masses ! Plus ceux qui s’y montrent sont crétins, plus on leur accorde d’attention. C’était si beau qu’une autre saison est prévue dans quelques mois. Vous avez hâte, non ? Moi, je bous.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
C'est à l'insu de mon plein gré que j'ai écrit :"plein grès" En orthographe ,je ne suis pas en pro gré !
Répondre
Y
Mais c’est très beau, le grès. Beaucoup de pavés de Paris sont taillés dans le grès. Et en cas de manifestation, les projectiles tiennent bien le coup !
C
C'est dur ce que vous faites; comme disait Pompidou. Je salue l'abnégation que consiste le fait de devoir
se taper une émission de M6 , de votre plein grès . Bravo, mes compliments.
Répondre