Déboulonnons : Christophe Colomb (4)

Publié le par Yves-André Samère

Puisque, dans ma notule précédente sur la philosophie, je parlais de ces bobards auxquels tout le monde croit, on en connaît un particulièrement tenace, et c’est celui de Christophe Colomb « découvrant l’Amérique ». J’ai déjà rapporté qu’il n’avait pas mis les pieds sur le continent américain avant son quatrième voyage, plus de dix ans après le premier, et j’ai fait une brève allusion au fait, jamais contesté par les historiens puisque c’est une question de bon sens, que les premiers découvreurs de l’Amérique étaient ceux qui y vivaient déjà ! Ceux qu’on a improprement baptisés « Indiens ».

Or on sait aussi, et depuis longtemps, que d’autres voyageurs venus d’ailleurs avaient atteint – je ne dis donc pas « découvert » – le continent américain. Ainsi, on a prouvé qu’au dixième siècle, deux Vikings, Erik le Rouge (qui n’était pas un parent de Rackham le Rouge) et Leif Eriksson abordèrent sur le rivage de ce qui s’appelle de nos jours le Massachusetts. Ils y fondèrent une colonie. Plus tard, les frères portugais Corte Real abordèrent en Amérique du Nord, au cours de deux voyages, en 1500 et 1503. Pas de chance, l’année précisément où ce pauvre Colomb débarquait enfin sur le continent, mais... après eux !

Il y eut mieux : les frères vénitiens Zeno, c’est aussi prouvé, à la tête d’une importante expédition chinoise, ont contourné le continent américain et y ont mis pied à terre plusieurs fois, comme en attestent les cartes qu’ils nous ont laissées. C’était en 1421, donc bien avant Colomb. Et les Africains ? Eux aussi ! La preuve est moins solide, mais on a des raisons de penser que des navigateurs venus du Bénin auraient débarqué au Mexique au quatorzième siècle, bien avant Colomb encore une fois. L’indice se trouve dans les têtes de type négroïde de La Venta, près de Veracruz, qui n’ont rien à voir avec l’art local d’avant Colomb, mais beaucoup avec la statuaire africaine. Enfin, il y a ce personnage mythique de la civilisation aztèque, un dieu blond, qui aurait été sacrifié selon la légende, personnage dont on pense qu’il aurait été introduit par Brendan, un moine irlandais, parti vers l’ouest afin d’implanter le christianisme au Mexique. C’est douteux, mais les autres indices suffisent largement : Colomb n’a PAS découvert l’Amérique !

Publié dans Déboulonnons, Bobards, Histoire

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :