Le rapport entre deux températures ?

Publié le par Yves-André Samère

S’il existe en France une industrie qui ne craint ni la morte-saison ni le chômage, c’est bien la production de bourdes dans les médias. Et à cet égard, France Inter est une mine inépuisable. Ainsi, aujourd’hui à midi, le passeur de plats, qui faisait une émission sur la bombe d’Hiroshima (soixante-dixième anniversaire en ce jour), nous a révélé que l’explosion avait produit une température si élevée qu’elle atteignait « cinq fois celle du Soleil ».

Comme je suis d’un naturel curieux, j’aimerais assez entendre ce monsieur nous expliquer comment on peut calculer le rapport entre deux températures, attendu que les températures ne sont pas des quantités, mais de simples repérages sur une échelle. Non seulement l’opération, une division, n’a aucun sens (dix degrés Celsius, c’est vraiment deux fois plus que cinq degrés ?), mais elle peut même être impossible si le diviseur est zéro. Essayez : dans huit, combien de fois zéro ? Et zéro degré, c’est combien de fois plus chaud que -12° ?

Si vous ne me suivez pas, essayez donc de vous atteler à ce petit problème : hier, la température à Oslo était de -5°, tandis que celle de Tombouctou atteignait les 35°. Calculez le rapport entre la température d’Oslo et celle de Tombouctou. Vous allez diviser 35 par -5 ?! Et s’il y avait eu zéro degré à Oslo ?

Je me demande pourquoi les rédacteurs en chef des radios et des télés ne lisent pas le texte de leurs journalistes avant de leur permettre de répandre des bêtises sur les ondes. Ce n’est pas un peu leur travail ? Ils pensent que tout ça n’a aucune importance ?

Les médias, c’est l’abrutissement des masses, elle aussi sur une (grande) échelle.

Publié dans Absurdités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

K
Pas trop d'accord pour une fois. Si on part de l'immobilité du zéro absolu, l'agitation des molécules et autres particules peut être comparée en grandeur et je pense que l'on peut dire : dans ce cas cela bouge 10 fois plus vite que dans cet autre cas. Mes profs de chimie estimaient que la vitesse d'une réaction chimique double à peu près pour chaque élévation de 10 °C.
Cela n'excuse pas les boulets de France Inter de tout mélanger et de ne pas maîtriser un minimum de connaissances scientifiques. Déjà, beaucoup de personnes ne comprennent rien aux nombres négatifs, alors avec une échelle relative et arbitraire comme les températures ce n'est pas gagné.
Enfin,où je suis ,il fait diablement chaud : c'est là:
Siedliska Pologne 50.271717, 23.557649 (Google map)
Répondre
Y
Pertinent, mais à côté de la question dans le cas présent. Combien de personnes connaissent l’existence du zéro absolu ? Le zozo de France Inter parlait de degrés Celsius, et pas de degrés Kelvin (rebaptisés simplement « kelvin » et toujours positifs, car ils désignent une quantité absolue, et pas relative). Supposons un instant qu’un journaliste-sic croit que 20°C est le double de 10°C. Or 20°C équivalent à 293,15 K (20 + 273,15), alors que 10°C équivalent à 283,15 K (10 + 273,15). C’est très loin d’être un doublement !

Ah, la chaleur polonaise !... Tiens, je vais me faire un petit récital Chopin, mon compositeur préféré.