Banc d’essai : Berlin contre Paris

Publié le par Yves-André Samère

L’Allemagne est de loin plus riche que la France, et sa capitale, Berlin, à la fois, beaucoup plus étendue que Paris (dans sa plus grande dimension, elle mesure quarante-cinq kilomètres) et culturellement plus vivante. Pourtant, un trait curieux apparaît quand on y regarde de près : les prix des logements sont beaucoup plus élevés à Paris qu’à Berlin, le record étant toutefois détenu par Londres.

Ainsi, à Paris, le prix moyen du mètre carré acheté est de 8940 euros (et dix mille dans mon arrondissement, le premier), alors qu’il ne s’élève qu’à 3500 euros à Berlin – et dix mille à Londres, donc, qui dépasse la capitale la plus chère en Europe, Berne, laquelle culmine à 9800. En fait, Berlin dépasse à peine Amsterdam, où le mètre carré coûte 3414 euros.

L’explication est simple : Paris et Londres sont les capitales de pays très centralisés, où l’activité économique se concentre pour l’essentiel dans la capitale. Alors que l’Allemagne est un État fédéral, où plus d’une demi-douzaine de grandes villes, Munich, Stuttgart, Francfort, Berlin, Hambourg, Düsseldorf, Cologne, etc., se partagent l’attractivité du pays. Si bien que la demande de logements est plus étalée, et donc, les prix plus uniformes. On comprend qu’Angela Merkel puisse payer un loyer !

Pour ne rien arranger, on a imaginé en France d’imiter Londres en voulant un « Grand Paris ». Qui, du reste, est mal parti, car il n’existera sans doute jamais, au grand dam de la vanité des dirigeants français, très désireux d’avoir l’équivalent du Grand Londres. Mais le partage du gâteau est devenu une telle pagaille entre les élus qu’on se croirait dans un petit village gaulois.

Ils sont fous, ces Français !

Publié dans Curiosités, Paris

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :