« Retour vers le futur »

Publié le par Yves-André Samère

Hier, j’ai revu Retour vers le futur, de Robert Zemeckis, l’un des deux meilleurs films sur le voyage dans le temps avec The time machine de George Pal, et qui est à la fois drôle et poétique, puisque c’est l’histoire d’un garçon de 17 ans vivant en 1985, et qui, se trouvant transporté en 1955 (tout en conservant son âge), s’efforce de faire se rencontrer ses futurs parents, qui ont encore 18 ans, et qui ne sont pas du tout attirés l’un par l’autre. Or il est vital qu’ils le soient, si lui-même veut venir au monde !

Je me suis demandé ce que je choisirais si je pouvais, moi aussi, voyager dans le temps, alors que, déjà, je n’aime pas voyager dans l’espace et me suis borné à l’Europe et l’Afrique : choisir le passé, ou l’avenir ? Je crois que je commencerais par une petite expérience, et me ferais transporter en mai 2017, afin de vérifier le résultat de l’élection présidentielle et d’en tirer les conséquences pour ma petite personne. Il ne fait pas de doute que, soit Hollande ne se représenterait pas, soit il serait éliminé au premier tour, en étant classé quatrième avec 8 % des voix. Au second tour, comme Marine Le Pen, arrivée deuxième, ne serait certainement pas élue, tout dépendrait du gagnant, qui serait évidemment de droite vu qu’il ne restera rien de la gauche dans deux ans – et croyez que cela me navre. Si ce gagnant était Sarkozy, je laisserais tomber et reviendrais dans le passé, probablement au temps où Jospin était encore Premier ministre. Si c’était Juppé ou Fillon, qui sont « les moins pires », je resterais un moment, le temps de voir comment ils s’en tireraient.

De toutes façons, aller voir plus loin dans le passé ou dans l’avenir ne me tenterait pas beaucoup. Je m’amuse trop, en 2015 !

Publié dans Utopie, Cinéma

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Zut. Je me disais que cette série serait peut-être pas mal. Encore que. Les reconstitutions historiques à la française me font un peu peur. Depuis l'inepte "reine Margot" de Chéreau ou le risible "rois maudits" de Dayan. On dirait que les réalisateurs travaillent uniquement avec des idées reçues.
Répondre
Y
Il y a eu quelques réussites, mais elles sont rares. Mieux vaut se renseigner avant, c’est vrai.
D
Longtemps un de mes rêves avait été d'aller voir comment se passait une journée d'un roi de France (du XIV au XVI au choix) à Versailles. Pour voir comment était le château, les habitudes, les flux de gens, etc. Mais à condition d'être invisible.
L'avenir proche ? Non. Le présent m'afflige déjà.
Répondre
Y
Une série télévisée intitulée « Versailles » va être diffusée prochainement, sur Canal Plus si je ne me trompe pas. Hélas, elle a été réalisée, entre autres, par Jalil Lespert, qui est un mauvais réalisateur et a fait deux épisodes sur les dix, et elle parlera anglais ! Tous les acteurs sont anglais... Et on compte quatre-vingt-trois spécialistes des trucages numériques.
D
Mais j'avais un ami qui vivait dans le château, pas besoin de Baraton. C'est bien pour cela que j'aurais voulu voir tout ça.
Y
Demandez à Stéphane Bern, il sait tout sur le sujet. Sinon, Alain Baraton.