Le véritable instigateur des tueries

Publié le par Yves-André Samère

Mon amour de la connaissance m’a incité, ce matin, à mener au péril de ma vie une enquête serrée sur les responsables des tueries d’hier soir. Eh bien, ma religion – si j’ose dire – est faite : tout cela, c’est un complot d’Amazon !

Expliquons.

Notre bien-aimé gouvernement, dont nous admirons sans réserve l’efficacité depuis le début de la Cinquième République, a pris très vite la décision qui s’imposait pour que les chers Françaises-Français évitent de se faire tirer comme [des] lapin[s] en plein vol (discrète citation de Thierry Roland) : fermer les lieux publics. Donc, afin de vérifier « sur le terrain », comme disent les journalistes quand ils sont las de radoter « en immersion », j’ai fait un saut au Forum des Halles. Et, en effet, l’endroit donne un peu l’impression qu’on devait éprouver à Hiroshima après le cadeau que les États-Unis ont fait à cette ville au 6 août 1945 : quasiment tout est fermé ! (Pour les ruines fumantes, on les avait déjà, avec les travaux qui durent depuis des lustres et qui ont amené la pluie À L’INTÉRIEUR du Forum)

Bilan des endroits fermés : la FNAC, les vingt-sept salles du cinéma UGC, le Forum des Images, la Bibliothèque François-Truffaut, les magasins de vêtements, le MacDo, le Starbucks, bref, à peu près tout, hormis une ou deux sandwicheries. Mais, étrangement, je n’ai croisé aucune de ces patrouilles qui arpentent ce lieu depuis des années, toujours composées de trois soldats en treillis camouflés, armés d’une mitraillette.

On ignore combien de temps cela va durer, mais la conclusion est d’une lumineuse évidence. En effet, si la FNAC ferme, les commandes sur Amazon vont affluer, si bien que la firme de vente par Internet va devoir recruter du personnel. Et le chômage va enfin reculer !

De là à conclure qu’en douce, Amazon a aussi recruté des terroristes suicidaires, il n’y a qu’un pas.

Publié dans Actualité, Humour, Paris

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Mais bon sang, c'est bien sûr !
Répondre