Qui a réalisé « Versailles » ?

Publié le par Yves-André Samère

Histoire de faire un peu mousser le feuilleton sur Versailles que Canal Plus diffuse, le Grand Journal a invité ce soir son interprète principal, celui de Loulou-la-Fistule, et Jalil Lespert... en prenant bien soin de ne PAS dire que s’il a réalisé les deux premiers épisodes, vus il y a une semaine, il n’a pas réalisé les autres, donc ceux qui passeront ce soir et les semaines suivantes.

Par chance, Lespert a eu l’honnêteté de mentionner qu’il n’était pas l’auteur du scénario, mais la remarque qu’il n’a que murmurée est passée totalement inaperçue. Le public va donc continuer de croire que la réalisation est entièrement de son fait, alors que les autres réalisateurs sont Thomas Vincent, qui est français, avait fait Karnaval en 1999 et a réalisé deux épisodes ; un Québécois, Daniel Roby ; et Christoph Schrewe, un Allemand.

Naturellement, tous les acteurs parlent l’anglais. La Française Dominique Blanc, qui jouait la mère du roi, avait seulement une scène de deux minutes, le temps de mourir à l’écran.

Publié dans Télévision

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 23/11/2015 21:37

Lu dans un article le qualificatif de "série rock" à propos de Versailles. Sincèrement, ça fait envie. Lu aussi que les scénaristes exigeaient du sexe ou de la violence toutes les 15 minutes... re-envie.
Je crois que nous sommes loin d'une série à la Downton Abbey, ou, pour les plus vieux, à la Rois Maudits, la première, pas celle de Dayan que je préfère ne pas qualifier.

Yves-André Samère 24/11/2015 13:26

De toute façon, ce feuilleton ne tient pas debout. Mieux vaudrait voir (ou revoir, car je l’ai déjà vu) le film de Roberto Rossellini « La prise du pouvoir par Louis XIV ».

DOMINIQUE 24/11/2015 12:38

Bon. Je crois que je vais gentiment passer mon chemin. Cela me rappelle les opéras que des metteurs en scène "audacieux" veulent "dépoussiérer".
Mais dépoussiérer le XVIIème siècle... quelle ambition !

Yves-André Samère 24/11/2015 08:31

Une scène au début du premier épisode donne le ton : Monsieur, frère du roi, est en train de faire une fellation à un amant. Ils sont dérangés par quelqu’un qui frappe à la porte. Lorsque l’intrus est parti, l’amant dit qu’il va faire venir un en-cas pour leur redonner quelques forces. Et Monsieur répond : « Moi, je ne peux plus rien avaler ». Ouarf.