Une mesure révolutionnaire (et sécuritaire)

Publié le par Yves-André Samère

Notre beau Sapin, ministre des Phyances en berne, a pris aujourd’hui une mesure énergique pour assécher celles (de phynances) des terroristes : il impose que les acheteurs de cartes bancaires prépayées fournissent désormais leur identité aux buralistes qui les vendent. Formidable !

D’abord, je ne savais même pas que ça existait, vu que jamais je n’ai eu besoin de ce type de gadget. Ensuite, qu’on ait pu vendre des cartes bancaires sans rien demander aux acheteurs, c’est stupéfiant. Pourquoi pas leur vendre des grenades défensives et des mitraillettes, rien que sur leur bonne mine ?

Quoi qu’il en soit, il y a une mesure plus intelligente à prendre : réglementer AUSSI les téléphones à carte prépayée. Chacun sait que les terroristes en font un usage fréquent, et qu’ils les jettent aux ordures dès qu’ils les ont utilisés : ni vu, ni connu. Mais je suis sûr que le mini de l’Inter va y penser. On est tellement intelligent, au gouvernement.

Publié dans Politique, Actualité

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 23/11/2015 21:31

En effet, au début j'ai cru que c'étaient les cartes téléphoniques prépayées dont ils parlaient. Aucune idée de ce que sont les cartes bancaires prépayées. Je suppose que ce sont des cartes que l'on peut obtenir en payant la banque, qui édite une carte provisoire du montant viré ou donné en espèces ? Un peu comme les anciens traveller chèques ?

Yves-André Samère 24/11/2015 13:24

Ils en vendent, paraît-il. Je n’ai pas vérifié.

DOMINIQUE 24/11/2015 12:40

En relisant votre texte, je ne vois pas pourquoi les buralistes sont mêlés à l'histoire des cartes bancaires.

Yves-André Samère 24/11/2015 08:27

Je ne sais pas du tout, je n’en avais jamais entendu parler.