De bonnes nouvelles ? Bof...

Publié le par Yves-André Samère

Vous n’en avez pas marre de ces gens qui à la radio ou à la télé, chaque fois qu’ils annoncent une bonne nouvelle, commentent ainsi : « Et en ce moment, on en a vraiment besoin » ?

Pauvres malheureux... Comme on les plaint ! Et qu’il doit être dur de se raccrocher ainsi à toutes les branches qui se présentent. C’est étrange, mais je ne ressens pas du tout cette ardeur à gémir sur tout. Peut-être parce que je n’éprouve aucun besoin de montrer comme je suis humain et combien je partage les malheurs de l’humanité. En un mot, je me fiche, non pas du sort des autres, mais de ce qu’on pense de moi.

Ne pas en conclure que je suis indifférent. Mais je ne dois pas avoir le souci de mon image. J’aurais vraiment échoué, en politique. Battu au premier tour des élections, comme le premier socialiste venu.

Publié dans Mœurs

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :