Désobéissez !

Publié le par Yves-André Samère

Hier, j’ai visionné un film qui ne sortira que le 27 janvier prochain, et qui m’a vraiment intéressé, malgré ses quelques défauts. Cela s’intitule Experimenter, et raconte entre autres l’expérience de Stanley Milgram en 1961. Milgram était professeur de psychologie, et si vous ne connaissez pas cette expérience, il y a un très bon article sur Wikipédia ICI. Cela vaut vraiment la peine de le lire. En France, nous en avons eu connaissance par un film d’ailleurs pas très bon d’Henri Verneuil, comme je le dis dans la critique que j’ai rédigée, et l’expérience a été reprise à la télévision, chez nous, en 2010, sur France 2, dans une émission qui n’a pas eu de suite car elle a un peu scandalisé le public.

Milgram avait imaginé cette expérience, parce qu’Adolf Eichmann, l’un des organisateurs de l’extermination des Juifs dans les camps de la mort, venait d’être arrêté en Argentine par les Israéliens, que son procès avait commencé en avril 1961, et qu’Hannah Arendt, présente au procès, avait publié un livre, Eichmann à Jérusalem, où elle affirmait qu’Eichmann, lequel ne montrait aucune trace de culpabilité, incarnait la « banalité du mal ». Autrement dit, qu’il prétendait n’avoir fait qu’obéir aux ordres, et rien de plus. Milgram, qui était juif et très sensible à cette question, a voulu étudier statistiquement ce sentiment de non-culpabilité sur ses compatriotes, et le résultat est frappant : n’importe qui, ou quasiment, est capable de torturer autrui pourvu que l’ordre émane d’une autorité qui prend la responsabilité de ce qui se passe !

Je me suis souvent demandé ce que je ferais dans une situation pareille. Néanmoins, sans risquer le cas extrême – qu’on me donne l’ordre de torturer ou de tuer, par exemple –, je suis à peu près sûr que je refuserais d’obéir presque dès le début... à condition qu’il ne m’en cuise pas ! (Vous voyez, je ne me dore pas la pilule)

C’est presque certain, car, d’une part, je suis plutôt rétif aux consignes – deux de mes lecteurs pourraient en témoigner –, quoique pour des situations moins graves. D’autre part, il m’est arrivé une fois de refuser de faire un faux témoignage, ordre qui m’avait été donné par un supérieur hiérarchique (une femme, en fait), alors même que nous étions déjà en mauvais termes. Cette vipère a d’ailleurs tenté de me le faire payer, mais mon syndicat m’a tiré d’affaire !

Milgram a monté bien d’autres expériences, dont l’une des plus originales vérifiait la théorie des six degrés de séparation, dont j’ai dit un mot , et qui n’a aucun rapport avec la soumission à l’autorité.

Voyez le film quand il sortira dans un mois et demi (ou téléchargez-le !), vous ne perdrez pas votre temps.

Publié dans Mœurs, Cinéma

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Julien 07/12/2015 19:02

Ah, et je confirme : t'es relou sur les consignes !

Yves-André Samère 07/12/2015 19:55

Ce sont les consignes, qui sont relous, comme tu dis !

Julien 07/12/2015 18:59

France4, non ?

Yves-André Samère 08/12/2015 08:51

Je ne crois pas. Cette émission coûtait cher et a été très suivie. France 4 n’a pas autant d’audience.