Hôtels

Publié le par Yves-André Samère

Certes, certes, ma modestie naturelle, qui m’a rendu célèbre dans mon immeuble, ne m’interdit pas de proclamer que la liste des sujets que j’ignore tiendrait aisément au dos d’un ticket de métro. Néanmoins, quand on est curieux, on n’est jamais satisfait. Aussi me posé-je quotidiennement une foultitude de questions. Par exemple celles-ci :

- pourquoi une mairie est-elle appelée « hôtel de ville »?

- pourquoi un commissariat est-il appelé « hôtel de police » ?

- pourquoi un immeuble entièrement occupé par une seule famille est-il appelé « hôtel particulier » ?

Que d’hôtels ! Pourtant, alors qu’aucun de ces endroits ne vous louera une chambre si vous êtes de passage...

Dans le même ordre d’idée, si je tenais une auberge, je cèderais volontiers à la mode de l’anglicisme, et lui donnerais comme enseigne Auberge-Inn. Et je ferais peindre la façade en violet.

Vite, déposons cette trouvaille auprès de l’INPI, avant qu’on me la pique !

Publié dans Histoire

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 11/12/2015 17:55

Mondieu, mondieu, je viens de comprendre. Disons que c'est un certain concept du marketing.

Yves-André Samère 11/12/2015 18:27

Oui, mes jeux de mots sont toujours subtils. Je ne suis pas Ruquier