Rapidité de la Poste

Publié le par Yves-André Samère

La Poste fait merveille, et quand on lui confie une lettre marquée « Courrier urgent », il ne lui faut que... trois jours pour l’acheminer de Paris à Paris.

La semaine dernière, on m’informe par téléphone que j’ai un rendez-vous à l’Hôpital Pompidou, dans le quinzième arrondissement. Comme cet appel téléphonique a été fait une semaine à l’avance, et que la secrétaire me donne tous les détails nécessaires, mon rendez-vous s’est bien passé, avant-hier mercredi.

Or, ce matin, je reçois donc une lettre de confirmation contenant les mêmes détails, émanant dudit hôpital (soit dit en passant, c’est celui où Guillaume Depardieu a été si bien soigné qu’il y a d’abord perdu une jambe, puis il est mort). Cette lettre « urgente », dûment affranchie à 67 centimes et postée le 5 janvier, parvient donc dans ma boîte aux lettres aujourd’hui 8 janvier.

Vive l’ex-service public ! La Poste va bientôt nous apprendre que Pompidou est mort.

(Prudent, il a fait ça chez lui, rue de Béthune)

Publié dans La Poste, Paris

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J'ai raison. 02/04/2016 15:16

Un peu dans le même genre, j'attends un colis, le livreur passe en mon absence, et le dépose à l'accueil de ma résidence (au lieu de le faire à la Poste près de chez moi). Problème: ledit accueil ferme à midi le samedi, et jusqu'au lundi matin, ce qui semble avoir échappé à certaines personnes... J'ai donc payé la livraison rapide pour que ma commande moisisse deux jours dans un bureau fermé à clef, dans mon propre immeuble.

Yves-André Samère 02/04/2016 16:43

J’ai raconté naguère un épisode presque identique. Le livreur de la Poste, avec un colis pour moi, arrive devant mon immeuble, mais, comme il ne peut pas y entrer, il avise les deux commerces qui l’encadrent. Tous deux fermés. Alors il remballe son colis et inscrit que j’étais absent. J’ai dû trouver le numéro de téléphone du centre de tri (numéro confidentiel) pour expliquer à son chef comment me joindre. Livré le surlendemain.

CAVO 26/01/2016 18:10

quand ferons nous quelque chose d’efficace pour que les élus cessent de piller le pays avec leurs sur salaires qu'ils se votent eux mêmes, le moindre politiques est devenu un monarque il pille la France en toute impunité, voila la nouvelle noblesse, honte à eux.....

Yves-André Samère 26/01/2016 22:42

Dans le cas de la Poste, puisque ce commentaire a été déposé sur un article concernant cet ex-service public, c’est un tout autre problème que la corruption des élus. Qui, par ailleurs, ne peut pas être niée. Mais la France EST une monarchie, ne pas l’oublier, et NOUS en avons décidé ainsi en mettant De Gaulle à la tête de l’État. Il est à l’origine de ce régime antirépublicain, qui n’est pas près de cesser.