ZXVI

Publié le par Yves-André Samère

« C’est quoi ce titre ? », vous êtes-vous dit si vous parlez le français comme une vache espagnole. Eh bien, c’est le millésime de l’année qui a commencé hier. Non, je ne vais pas vous souhaiter une bonne année ZXVI, car je ne tombe pas dans les habituelles platitudes qui envahissent tout, en ce début d’hiver. Et je vous détrompe tout de suite : ce n’est pas chez moi une séquelle de ce Réveillon sans lequel on ne serait pas un vrai Français, attendu que je n’ai pas bu une goutte d’alcool depuis septembre 2011.

En fait, cette inscription signifie bel et bien 2016 en chiffres romains ! Mais ce n’est ni dans vos journaux ni sur vos cartes de vœux que vous le verrez sous cette forme, puisqu’on ne trouve pas, en France, une personne sur cent mille qui connaît cette particularité – mais maintenant, il y a vous. Non, ne me remerciez pas, c’est de bon cœur.

Bien, d’accord, mais d’où sort ce Z ? Expliquons. Si les chiffres romains qui subsistent aujourd’hui sont I, V, X, L, C, D et M (pour, respectivement, 1, 5, 10, 50, 100, 500 et 1000), le Z, au temps de Cicéron et au Moyen-Âge, signifiait 2000 (et 2 000 000 s’il était surmonté d’un trait, puisque ce signe multipliait la valeur nominale par 1000). Paradoxalement, le Z , qui vient du grec dzéta et qui est la dernière lettre de l’alphabet grec, n’a été adopté par les Romains qu’au premier siècle avant notre ère. Quant au Moyen-Âge, cette lettre y servait souvent pour marquer le pluriel, avant que le S prenne sa place.

Les Romains n’utilisaient que vingt lettres, et pas de minuscules : A, B, C, D, E, F, G, H, I, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, V, X. Pas de J, le I en tenait lieu, pas de U, le V prenait sa place. Et le W n’avait aucune raison d’être. Les lettres K, Y et Z, elles, venues du grec, n’ont été ajoutées que tardivement, surtout pour écrire... les mots grecs !

J’estime, quant à moi, que le Z est une lettre très utile. Sans elle, à quoi ressemblerait le signe de Zorro ? On n’ose y penser.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 02/01/2016 18:49

Scrogneugneu. C'est bien, scrogneugneu.

DOMINIQUE 02/01/2016 15:45

Toujours aussi douée en mathématiques... Merci de ne pas m'avoir insultée !!!

Yves-André Samère 02/01/2016 16:16

J’étais à court de vocabulaire. Il faut que je révise les jurons du capitaine Haddock.

DOMINIQUE 02/01/2016 12:41

Ne pourrait-on donc pas écrire M surmonté d'un trait, pour faire 2000 ? Mais j'aime bien aussi ce Z. J'hésite.

Yves-André Samère 02/01/2016 13:02

Non, car on obtiendrait un million. Le trait au-dessus multiplie par mille, pas par deux.