Remaniement comique

Publié le par Yves-André Samère

Deux sacrés coups de pied aux fesses, dans ce remaniement ministériel, en direction de deux femmes ministres aussi antipathiques qu’incapables.

Pour remplacer Fabius, trop fatigué, au ministère des Affaires Étrangères et qui n’a pas démérité, Ségolène Royal guignait la place. Elle n’a rien eu et peut remballer sa prodigieuse prétention. Elle n’a jamais collectionné que les échecs, les reculades et les ridicules. Et comme le prochain président de la République ne fera jamais appel à son incompétence, elle peut dès maintenant fignoler sa fin de carrière. En tout cas, le pays l’a échappé belle : avec elle aux Affaires Étrangères, nous aurions été en état de guerre avec la moitié de l’Europe.

Fleur Pellerin peut aussi remballer ses clics et ses clacs, et la Culture ne lui dit pas adieu. Elle va enfin lire un bouquin de Modiano ? Le plus drôle est qu’on l’a remplacée par une femme que je ne connais pas, mais dont on nous dit qu’elle « accompagnait Hollande dans tous ses déplacements culturels ». Je HURLE de rire ! Voilà que Hollande avait des déplacements culturels. On en apprend tous les jours. La dame ne sera pas surmenée. Finalement, elle pourra dormir d’un sommeil aussi profond que ceux de Fabius.

Publié dans Actualité, Politique

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 11/02/2016 19:39

Ouf, nous l'avons échappée belle avec Ségolène ! Quelle idée a pu la traverser pour briguer ce poste qui lui convient comme des bretelles à un canard. J'avoue être toujours ébahie par l'ambition mal placée de certaines personnes. N'est-ce pas la sagesse que de connaître ses propres limites ?
Quant à Fleur Pellerin.... no comment.

Yves-André Samère 11/02/2016 19:55

Madame Royal est folle, c’est notoire. Quant à Fleur Pellerin, l’image qu’on gardera d’elle, c’est celle de Sébastien Thierry, tout nu sur la scène du Châtelet lors de la soirée des Molières, et se payant sa tête. Elle ne l’avait pas volée.