« Dans le déni »

Publié le par Yves-André Samère

Rarement je rate l’occasion de tirer à boulets rouges sur les attentats répétés contre le vocabulaire ; par exemple, lorsque des cuistres remplacent les verbes et les adjectifs par des expressions nominales introduites par dans ou par en. Ainsi, on n’est plus ému, on est dans l’émotion ; on n’est plus capable, on est en capacité ; on n’est plus attentif, on est dans l’attention ; on ne se venge plus, on est dans la vengeance ; et ainsi de suite.

Il va sans dire que ces absurdités, lancées par des snobs – souvent des critiques littéraires ou des gens de radio-télé –, gagnent le public, de proche en proche, et qu’avant peu, plus personne ne se souviendra qu’il y avait très longtemps, dans une lointaine galaxie, des êtres humains qui connaissaient leur langue et veillaient à ne pas la bousiller. Lire mon article d’hier sur l’emploi de au final dans Les liaisons dangereuses portées au théâtre.

Je n’ai pas encore cité la pire de ces expressions du charabia moderne, mais un article que je viens de lire sur Philippe Barbarin, cardinal-archevêque de Lyon, parfait imbécile (c’est lui qui avait prédit que le mariage homosexuel devait forcément déboucher sur la prochaine union entre des humains et des animaux) et canaille ensoutanée puisque, comme dans Spotlight, il a dissimulé durant plus de deux décennies les actes pédophiles d’un prêtre catholique de son diocèse, commis entre 1986 et 1991, puisque cet article, donc, que publie « Marianne », rapporte qu’il s’est tu parce que le prêtre en question lui a bien avoué ses crimes et n’a donc pas été dans le déni. Cette expression très à la mode est de création récente, et elle s’avère aussi laide et inutile que celles que j’ai citées plus haut. Inutile, parce que le nom déni, selon le dictionnaire, est l’action de nier, et qu’il n’y a donc aucune utilité à employer autre chose que ce verbe seul, qui dit tout en quatre lettres seulement.

Vous avez donc mon autorisation pour qualifier de « sombre crétin » tout individu qui emploiera l’expression être dans le déni. Fût-il cardinal, archevêque ou les deux à la fois.

Publié dans Langue française

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :