La vie de château

Publié le par Yves-André Samère

Première nuit dans la maison de convalescence. Les autres pensionnaires ne sont pas nombreux, surtout aux repas du soir, pour lesquels beaucoup dînent dans leur chambre. Nourriture plutôt bonne, et je trouve toujours qu’il n’y en a pas assez !

Mais enfin, j’avais mal commencé la journée, à cause du taxi, arrivé chez moi avec trois quarts d’heure d’avance, si bien que, dans ma hâte, j’ai enfourné n’importe quoi dans mon sac, et j’ai oublié mon agenda et mon téléphone mobile. Suite inévitable : il n’y a pas le wifi là où je suis, et sans téléphone mobile, impossible de faire un transfert de connexion. D’où la suite logique : j’ai demandé à... retourner à Paris pour y prendre ce qui me manquait. Ces choses-là n’arrivent qu’à moi, c’est pourquoi je me suis comparé au professeur Tournesol. Heureusement, en moins de trois heures, c’était réglé, et j’ai maintenant MON wifi dans ma chambre. Seul petit souci, ce type de connexion consomme beaucoup de données, et si je dépasse le plafond fixé par Free, je vais devoir payer.

Dans un prochain article, je vous parlerai des taxis. Leurs chauffeurs ne sont pas piqués des hannetons.

Publié dans Santé, Curiosités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Perrine 06/03/2016 02:14

J'espère que votre opération s'est bien passé et que votre temps de convalescence vous permettra de bien récupérer ! Bon repos, profitez en.

Yves-André Samère 06/03/2016 11:10

Je vais très bien, merci. Mais j’ai un traitement post-opératoire, prévu pour un mois environ. Cela se passe bien.

DOMINIQUE 03/03/2016 15:56

Pas assez de nourriture ? Vous êtes sur la voie de la guérison.

Yves-André Samère 03/03/2016 16:14

Je crois, oui. À l’hôpital, je ne mangeais rien. Un jour, mon voisin de chambre, qui recevait des tas de victuailles de sa famille, m’a offert une grappe de raisin. J’ai mangé un seul grain, comme Cyrano à l’acte I.