Les expressions ridicules

Publié le par Yves-André Samère

Un petit jeu de société ? Essayons les expressions ridicules, on en trouve à la pelle. Par exemple :

- la chute du Mur de Berlin. Ridicule : une chute, évènement accidentel, n’a rien à voir avec une démolition, évènement volontaire et programmé, comme l’a été celle du Mur en question ;

- les États-Unis d’Amérique, c’est l’Amérique. Ridicule : l’Amérique n’a jamais été un pays, c’est un continent composé d’au moins vingt-deux pays, sans compter les îles et archipels – ensemble dont les États-Unis ne sont qu’un seul élément. Dire que l’Amérique désigne les États-Unis, cela revient à dire que l’Asie se réduit au seul Cambodge ;

- Jeanne d’Arc, héroïne et patriote française. Ridicule : elle a toujours prétendu que ses prétendues voix lui disaient « Jeanne, va en France ». Indice qu’elle ne pensait pas s’y trouver déjà ;

- les élections présidentielles. Ridicule : nous n’élisons qu’un seul président à la fois. Aucune raison de mettre cette expression au pluriel ;

- les technologies nouvelles. Ridicule : une technique peut être nouvelle, car c’est une méthode permettant de fabriquer, de modifier, de réparer, de construire quelque chose. Mais la technologie, c’est seulement l’étude ou l’enseignement des techniques. Même remarque pour le mythique transfert de technologie.

- le pape infaillible. Ridicule : cette notion n’existait pas avant Pie IX, quand ce pape réunit le concile Vatican-I en 1870, en vue de faire proclamer l’infaillibilité du pape en matière de dogme, évitant ainsi toute discussion pour l’avenir.

Vous pouvez en trouver bien d’autres, cela traîne partout, et les médias en sont prodigues.

Publié dans Curiosités, Absurdités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 20/03/2016 11:00

A propos de curiosités , pourquoi Frédéric , avec un c et Dominique ,q-u-e- ? Par exemple ,Fréderic Dard et Dominique Jamet . Quoi qu'il en soit ; mieux vaut Dard que jamais !
Tout çà pour en arriver là; j'ai honte ...

Yves-André Samère 20/03/2016 11:39

L’usage, sans doute. Et les habitudes prises. Il y a bien des hommes gênés de s’appeler Cyrille, parce qu’ils estiment que cela fait trop féminin, et qui se masculinisent en Cyril.