Marie, ou comment devenir vierge

Publié le par Yves-André Samère

La « Vierge » Marie ? Holà, du calme ! Marie a pris son temps pour accéder à ce stade.

L’apparition de l’ange Gabriel à Marie, épisode dit de « l’Annonciation », n’est mentionnée que dans l’évangile de Luc, qui écrivait en 120 ; celle de l’ange (anonyme) à Joseph n’est rapportée que par Matthieu, qui écrivait vers 145. Mais ils ne disent pas que cette intervention est la cause de la grossesse de Marie : il ne s’agit que d’une annonce, et l’annonce d’une grossesse naturelle, et non pas miraculeuse.

D’ailleurs, l'évangéliste Jean confirme que Jésus est bien le fils de Joseph (I, 45 et VI, 42). Mais on extrapola, semble-t-il, dans Luc, I, 34-35, un petit dialogue entre Marie et l’ange, annonçant une grossesse miraculeuse. Outre cela, le pseudo-apôtre Paul (il n’a JAMAIS rencontré Jésus), pourtant obsédé par la sexualité et farouche défenseur de la virginité, ne tire jamais argument de celle, supposée, de la mère du Christ, et ne parle jamais de la naissance miraculeuse de Jésus ; il affirme, dans son Épître aux Galates, que « Dieu envoya son Fils, né d’une femme » (et non « d’une vierge »).

Quant à Jésus lui-même, il n’évoque jamais sa propre naissance. L’épisode au cours duquel, vers l’âge de douze ans, il s’attarde au temple de Jérusalem et se trouve ainsi oublié par ses parents, semble d’ailleurs contredire l’histoire des deux anges : si Joseph et Marie avait eu connaissance, par ces envoyés divins, que Jésus était le fils de Dieu, se seraient-ils angoissés de son absence, et surtout étonnés de la réponse qu’il leur fit lorsqu’ils le retrouvèrent : « Ne savez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? », réponse à laquelle, selon Luc, ils ne comprirent rien ?

Il devint peu à peu courant, parmi les chrétiens, d’affirmer que Marie avait conçu Jésus en restant vierge – avec d’autant moins de réticence que beaucoup de religions comportent de tels épisodes où un héros, parfois un dieu, est né d’une vierge : rien qu’en Grèce, Héraklès et Dyonisos relèvent de ce cas, de même que Persée, né de la vierge Danaé fécondée par Zeus, qui lui apparut sous la forme d’une pluie d’or. Le culte de Zoroastre et celui d’Ishtar comportent aussi ce type de légende. En Orient, Mithra, dieu d’une religion locale, naît, lui, d’une pierre ! C’est d’ailleurs en référence à cette religion, fêtée au solstice d’hiver, que le pape Libère fixa au 25 décembre la date officielle de la naissance de Jésus, alors que certains indices mentionnés dans la Bible laissent plutôt entendre qu’il ne peut pas être né en hiver.

Quoi qu’il en soit, on considérait, au début, que Marie avait cessé d’être vierge en accouchant. L’Église remédia à cette « lacune » en s’appuyant sur un évangile apocryphe, le Protévangile de Jacques déjà cité, qui racontait que Marie était demeurée vierge même après l’accouchement : ce texte n’avait pas encore été rejeté parmi les apocryphes. Cependant, en 325, lors du Concile de Nicée, cette hypothèse n’est toujours pas officialisée, puisque saint Athanase (296-373) dit simplement que Jésus « est descendu des cieux, s’est incarné et fait homme ». C’est seulement en 381 que le Concile de Constantinople proclame que Jésus « s’est incarné par le Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie ». C’est en 382 que saint Jérôme « supprime » les frères et les sœurs de Jésus pour en faire des cousins, afin de conforter l’idée que Marie était restée vierge. Idée confirmée au Concile du Latran, au milieu du VIIe siècle, avec l’expression « Marie toujours vierge », qui apparaît pour la première fois officiellement.

Publié dans Religion, Bobards

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cerfeuil 22/03/2016 14:56

L'hyménoplastie ou reconstruction de l'hymen est un opération de chirurgie plastique, maman je suis défigurée, couramment pratiquée de par le monde. Les japonais ont même inventé un hymen artificiel qui par l'émission de quelques gouttes de sang "prouve" que sa propriétaire a eu la patience d'attendre.
Voila la Vierge Marie banalisée!

Yves-André Samère 22/03/2016 16:43

Aucun rapport avec Marie, dont on ne sait RIEN ! Mais vraiment rien, sinon par quelques passages des évangiles apocryphes, qui ont été rédigés bien après. Et cette chirurgie n’existait pas, évidemment.