Rions avec Poutine

Publié le par Yves-André Samère

Vladimir Poutine, président russe, a comme tous les chefs d’État son site Internet officiel, http://president.kremlin.ru. Et, puisqu’il est détesté un peu partout, nombreux sont les hackers qui essaient d’attaquer son serveur (l’ordinateur où est logé le site en question) : ce sont des centaines de milliers d’attaques par semaine qui visent le site. Je vous expliquerai peut-être un jour comment on fait, grâce à la technique du DoS (Denial of Service), consistant à bombarder un serveur avec des milliers de requêtes (demandes de connexion) – une technique qui a fait fléchir Yahoo!, eBay et Amazon il y a quelques années.

Vous pensez que le Kremlin va réagir et rechercher les attaquants, histoire d’en faire assassiner quelques-uns, selon la coutume en vigueur dans ce beau pays ? Pas du tout ! En fait, les services « antihackers » de la Russie en rigolent, car ces attaques leur servent de test de laboratoire pour combattre le piratage !

Le côté marrant de cette histoire, c’est que la Russie, tout comme la Chine, est connue pour héberger pas mal de sites servant au piratage, où l’on peut faire son marché. Autrement dit, télécharger tous les films que l’on veut.

Publié dans Curiosités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 28/03/2016 21:00

Petite précision: en Sainte Russie Poutinesque, on n'assassine pas les opposants au régime ou les journalistes du mauvais journal. Ils attrapent un accident de voiture ou d'escalier. Ou alors de vilains skins les tabassent à mort . C'est par la volonté de dieu lui-même qu'ils sont punis.
Un autre truc marrant, j'ai lu dans la presse informatique que le logiciel cryptolocker "Lucky" s'autodétruit sans rien faire si il détecte l'usage de la langue russe sur l'ordinateur ciblé. Coincidence sans doute.

Yves-André Samère 31/03/2016 11:55

Pour Colin Powell et sa petite fiole (je parle du récipient, pas de sa tête), je confirme.

Mais rendons à César ce qui appartient à Claude : la formule « Si c’est dans le journal, c’est que c’est vrai » était souvent utilisée par Claude Villers au Tribunal des Flagrants Délires. En tout cas, c’est de lui que je la tiens (et la radote, diront les grincheux qui n’apprécient pas mes blagues à répétition).

pat 31/03/2016 11:39

Si nous prenons ce chemin la liste est longue, très longue. Il y a aussi Fabius avec son "Al Nosra fait du bon boulot en Syrie" (ou apologie du terrorisme), et si nous changeons de continent nous avons Colin Powell agitant devant le conseil de l'ONU en 2003 une fiole d' "ADM" irakienne. Il aurait fait son mea culpa depuis. Quant au premier il poursuit sa carrière.
Oui, "ça ne peut qu'être vrai !".

Yves-André Samère 30/03/2016 18:12

Et si Barril le dit, ça ne peut qu’être vrai ! C’est comme avec la famille Le Pen ou ce cher (!) Cahuzac.

pat 30/03/2016 17:00

Certains préfèrent pleurer avec Hollande (sous-entendu Obama) que de rire avec Poutine.
- http://www.opednews.com/articles/Operation-Beluga-A-US-UK-by-William-Dunkerley-Antiterrorism-Database_France_Litvinenko_Putin-160327-385.html
Enfin, c'est le capitaine Barril, ancien commandant du GIGN qui l'affirme.
Ah ! Que de coïncidences !

Yves-André Samère 28/03/2016 22:32

Pour ce qui est des malheureux accidents si fréquents en Russie, je vois dans cela une logique imparable.

Je ne connais pas Lucky, mais je vais me renseigner. Merci pour ce tuyau.