Fiction médicale

Publié le par Yves-André Samère

La plupart des professions possèdent leur jargon. Par exemple, les militaires et les policiers ne vérifient jamais une information, ils la checkent ; ils ne voient jamais un objet ou un individu, ils l’ont en visuel. C’est comique et agaçant, mais on n’y peut rien.

À cet égard, les médecins se taillent la part du lion, et pratiquent un langage absolument incompréhensible. Mais imaginons une fiction : supposez qu’on vous ait opéré, et retiré un bidule quelconque dans l’abdomen. L’opération s’est bien passée, mais, deux ou trois semaines après, vous constatez que votre ventre se ballonne au point qu’on vous croirait enceint, et qu’une grosseur apparaisse sur votre côté droit. Eh bien, on ne vous expliquera jamais ce que c’est, comment la chose s’est produite, ni même comment cela s’appelle !

Ainsi, votre chirurgien vous dira que c’est une simple couche de graisse qui s’est glissée là et que « Ça va passer » (il ne vous dit pas en combien de temps).

Votre médecin habituel ne sait pas et demande un examen, en l’occurrence une échographie.

Le médecin qui vous fait votre échographie dit que vous avez un œdème, mais n’explique pas ce que c’est, et ne mentionne pas le mot dans son compte-rendu.

Le médecin qui a programmé tous les examens qu’on vous a faits avant votre opération dit, au vu de l’échographie, que tout est normal.

Enfin, un médecin d’une autre spécialité affirme qu’un œdème se résorbe... en un an !

Il vous aura fallu interroger CINQ toubibs pour avoir cette précision qui tient de l’aumône faite à un sans abri un peu casse-pieds. Tous se sont retranchés derrière leur jargon.

Il paraît que c’est Stendhal – certains affirment que c’était Talleyrand – qui, citant un jésuite portugais, un certain Gabriel Malagrida, a écrit que la parole a été donnée à l’homme pour cacher sa pensée. J’en suis bien persuadé !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 30/04/2016 11:18

Pfouh, je sais ce que c'est. Prenez les ophtalmologistes : le résumé de l'examen ressemble à du bas-hongrois mâtiné d'albanais ancien. Paraît que ce n'est pas grave. On est bien d'accord.

Yves-André Samère 30/04/2016 11:22

Je vais vous envoyer la photocopie de mon échographie. Promettez-moi de la faire encadrer.