Je rate un jeu de mot

Publié le par Yves-André Samère

Sans aucun complexe, j’adore les jeux de mots débiles : René Goscinny avait le même goût, donc je suis à l’aise avec ça.

Or je suis obligé de renoncer à un jeu de mot assez tentant, et de ne pas prendre comme titre Pour qui sonne le Ghlam ?, parce que, contrairement à la totalité des journaleux de l’audio-visuel, qui sont d’une ignorance à faire peur, je sais très bien que le patronyme de ce terroriste, Sid Ahmed Ghlam, qui disposait dans sa cellule d’un téléphone mobile, ne se prononce pas « glam », mais « rlam ». Du coup, ça ne fonctionne pas.

C’est un vrai sacrifice, croyez-moi !

Publié dans Humour, Actualité

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 02/05/2016 16:18

Après" la cerise sur le catho", çà va mieux ,j'espère ! J'ai aimé

Yves-André Samère 02/05/2016 16:57

Je la tenais en réserve depuis un moment, celle-là, et elle me démangeait.