L’horreur du chocolat noir

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, expérience mémorable et pénible. Il y a quelques mois, j’avais écrit un article sur le chocolat noir, tellement recommandé par les gens qui tiennent à notre santé (ah, merci, merci !). Et je citais un médecin médiatique qui excluait tout chocolat comportant moins de cent pour cent de cacao. Il prétendait que cette panacée était très facile à trouver, mais je n’en avais jamais vu, donc jamais goûté.

Or, ce matin, j’ai presque trouvé la perle cherchée, et, ne reculant devant aucun sacrifice vu mon amour de la science, en ai acheté une tablette. Comme je n’ai rien à cacher, voici les indications. La marque : Lindt Excellence ; le prix : 2,15 euros ; le magasin : Auchan ; le taux de cacao : 99 % (rien n’est parfait) ; ingrédients : pâte de cacao, cacao maigre, beurre de cacao, cassonade ; énergie : 2337 kilojoules ou 567 kilocalories ; matières grasses : 49 grammes, dont 30 saturées ; glucides : 8 grammes, dont 2 de sucre ; protéines : 13,2 grammes ; sel : 0,06 grammes. La tablette pèse 50 grammes. Notez que je suis un peu intrigué qu’une tablette contenant 49 grammes de matières grasses (le cacao, je suppose), plus 8 grammes de glucides et 13,2 de protéines, arrive à ne peser que 50 grammes. Mais les mathématiques, ça va, ça vient... Quant au prix du kilo de chocolat, il grimpe à 43 euros.

Eh bien, je viens d’en goûter un carré, et c’est ignoble ! Seulement 2 grammes de sucre, mais pas d’amertume comme dans les vrais pamplemousses. Bref, rien. Autant croquer un morceau de carton.

Je ne vais donc pas insister, et ne chercherai pas de chocolat à cent pour cent. Quant au livre du docteur en question, je crois qu’il me reste une armoire à caler, et ce bouquin possède l’épaisseur idéale.

Publié dans Clichés, Santé

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 07/04/2016 23:38

Par expérience, le chocolat se dissout assez mal dans le lait ( question de lipide, je crois) . Je le dilue dans un peu d'eau chaude et ensuite j'ajoute le lait chaud ou froid .......
ça ma donné envie de van houten , maintenant, tout de suite et je n'en ai pas !!!!! Malheur de malheur.

Yves-André Samère 08/04/2016 08:29

De quoi revenir très vite en France !

kotec 07/04/2016 17:29

On ne dit pas chocolat noir, mais chocolat non-blanc. Vous allez humilier les personnes non-blanches à 100%. La LICRA vous guette.

Yves-André Samère 07/04/2016 18:19

Et « chocolat de couleur », ça va ? Je ne veux pas non plus froisser les Blancs, la famille Le Pen et Robert Ménard me lisent tous les jours.

DOMINIQUE 07/04/2016 16:27

Je crois que le maximum de chocolat noir tolérable est de 75%, pour que ses arômes se développent. Pur, c'est sans intérêt. La seule chose que vous pourriez faire, c'est de le faire fondre avec du beurre, ajouter du sucre jusqu'à ce qu'il soit consommable. Au besoin, diluer la pâte obtenue dans du lait entier pour vous faire une boisson revigorante. Avec un peu de crème tant qu'à faire.

Yves-André Samère 07/04/2016 16:52

Je vais essayer avec du lait, puisque le chocolat au lait est celui que je préfère. Tel quel, il est bon à jeter.