Le requin FNAC

Publié le par Yves-André Samère

La FNAC est une chaîne de magasins qui a fait sa réputation, il y a TRÈS longtemps, en se proclamant « agitateur culturel », puisqu’elle vendait des disques, puis des appareils photo, et enfin des livres et de la vidéo. Mais l’agitateur culturel vend aujourd’hui des aspirateurs, des ventilateurs et des jouets, et l’on voit venir le jour où elle vendra des sextoys, faites-lui confiance.

Il n’empêche, sa réputation légèrement usurpée – surtout en ce qui concerne les prix – lui permet de conserver une masse de clients, et il devient très difficile, ses achats faits, d’accéder aux caisses, d’autant plus qu’à la FNAC-Forum, par exemple, on a supprimé celles du niveau -2 pour ne plus garder que celles de l’étage inférieur : ses caissières étaient trop budgétivores. Pour pallier ces embouteillages, monstrueux le samedi après-midi, on a créé il y a quelques années des caisses spéciales, prioritaires, réservées aux meilleurs acheteurs, et baptisées « caisses One » en bon français. J’avais une des cartes permettant d’y accéder et ne plus faire la queue.

Eh bien, la FNAC vient de me faire savoir que « la carte Club One évolue » (j’adore cette obsession de l’évolution, elle me rappelle Alain Rey radotant que la langue française doit évoluer) et qu’elle me supprimait ce privilège au 1er mai prochain. Motif : je n’ai pas assez dépensé dans les douze derniers mois : seulement onze achats, pour 582 euros ! Essentiellement des livres et des DVD. Pour bien faire, la FNAC révèle que « sont exclus les achats d’un montant inférieur à 20 euros TTC, les achats ayant donné lieu à remboursement et les achats de livres, cartes cadeaux, coffrets cadeaux, chèques-cadeaux fnac.com, cartes de téléchargement, téléchargements, tirages photos, cartes téléphonie, abonnements téléphoniques et internet, billetterie et voyages ». Or les conditions, dont jamais on ne m’a informé, étaient d’avoir effectué au moins 4 achats d’un montant cumulé de 2000 euros minimum lors des 12 derniers mois ou avoir effectué au moins 18 achats lors des 12 derniers mois (je vous ai épargné les fautes d’orthographe et de syntaxe).

Deux mille euros minimum ! Plus que le montant du SMIC, qui est de 1466,62 euros pour trente-cinq heures de travail hebdomadaire. J’ai beau, comme vous le savez, être très riche, je déteste être pris pour un pigeon. Si bien que la FNAC, qui espérait pousser les clients à la dépense, va obtenir le résultat inverse : dorénavant, je ne lui achèterai plus rien. Après tout, à Paris, d’autres grands magasins vendent les mêmes articles, et le BHV n’est pas si mal approvisionné.

 

NB : ce doit être un autre effet Bolloré, puisque ce requin envisage d’acheter le quart de la FNAC. Qui, par conséquent, adopte par avance ses méthodes.

NB2 : je prie les requins de bien vouloir m’excuser. Ces animaux sont beaucoup moins dangereux que Vincent Bolloré.

Publié dans Arnaques

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Cyril 17/04/2016 22:02

Jamais compris la logique des Fnac. Des magasins immenses, et au moment de payer, trois caisses qui se battent en duel... Lors de mes deux dernières visites à la Fnac Forum, découragé par la queue, j'ai abandonné mes articles dans les rayonnages, et, rentré chez moi, j'ai commandé sur Amazon.
Ce sont effectivement de sacrés crétins.

Yves-André Samère 17/04/2016 22:42

En effet, il ne faut pas y aller certains jours et à certaines heures. Le samedi après-midi, autant espérer rencontrer le pape. Le bon moment, c’est à l’heure d’ouverture. Mais tout est moins cher chez Amazon, incontestablement. Seulement, si on aime fouiner dans les rayons, c’est différent.

DOMINIQUE 17/04/2016 07:55

Mais c'est idiot, cette histoire. La carte est théoriquement faite pour stimuler vos achats, sans condition. Si je comprends bien, ils veulent créer une sorte d'élite parmi les clients. Ils ont tout faux !
Je connais un supermarché où il y a beaucoup de caisses ouvertes, ce qui fait qu'il n'y a aucune attente pour passer. Bien sûr c'est un investissement, mais à mon avis rentable, car les clients reviennent, sachant qu'ils ne perdront pas 1/2 heure à la caisse. Et puis, c'est une façon de respecter le client. Ajoutez à cela une carte de fidélité. Simple et efficace (bien que je n'aime pas ce supermarché, je n'aime pas les supermarchés, mais je délègue !).
Pareil, à Cultura, il y a toujours toutes les caisses ouvertes, et à noël j'ai même vu le patron s'y mettre. File d'attente canalisée, le caissier dès qu'il est libre appelle le premier de la file. Cela va très vite.
Bref, plutôt que de chercher une "élite" stupide, la FNAC ferait mieux de penser au confort du client.

Yves-André Samère 17/04/2016 08:45

C’est bien le but, créer une élite de clients qui ont de l’argent. Deux mille euros, c’est énorme. Je ne pense pas que la FNAC y gagnera autre chose que de l’impopularité. Si elle était dirigée par Manuel Valls ou Macron, ce ne serait pas pire.

DOMINIQUE 16/04/2016 15:08

Savez-vous qu'il y a plus de gens tués par des noix de coco (150) que par des requins (15) ?
Ce sont, à la FNAC, surtout des crétins. Parce que des caisses fluides incitent les clients à revenir, et aussi parce qu'il existe aussi des "points" via une carte de fidélité qui permettent d'avoir, par exemple, des remises en caisse au bout de x points, ou des cadeaux, etc...

Yves-André Samère 16/04/2016 17:16

Oui, je le savais. Donc, abstenez-vous de vous baigner en compagnie de noix de coco.

Pour la FNAC, la carte qu’on me supprime était aussi une carte de fidélité, avec remises, et tout et tout.