Porte des Lilas-Cinéma

Publié le par Yves-André Samère

On voit souvent, au cinéma ou à la télévision, des scènes qui se passent dans le métro parisien. Le public en conclut alors qu’on les a tournées dans le vrai métro, et que cela a dû poser un certain nombre de difficultés, puisque c’est un lieu très fréquenté.

C’est souvent vrai, mais pas systématiquement. Bien sûr, il y a la ressource de filmer la nuit, entre une heure et cinq heures du matin, quand les trains ne circulent pas. Mais il existe une autre solution, tout à fait ignorée du grand public : la station Porte des Lilas-Cinéma ! À ne pas confondre avec la station Porte des Lilas, toute proche.

À l’origine, la station Porte des Lilas-Cinéma, qui ne portait pas encore ce nom, devait relier les terminus des lignes 3bis et 7bis. Mais elle a été désaffectée en 1939, et sert aujourd’hui de décor aux tournages de films et publicités, qui pullulent. Bien entendu, les panneaux et les noms des stations sont à chaque fois réadaptés selon le contexte du film. Par exemple, on l’a rebaptisée « Tuileries » pour Paris Je t’aime, « Abbesses » pour Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, ou « Gare de l’Est » pour Une époque formidable, le quatrième film réalisé par Gérard Jugnot en 1991.

Vous pouvez la voir à la fin de cette vidéo, avec des rames Sprague-Thomson en service entre 1908 et 1983. Et lire davantage de détails dans cet article.

Publié dans Curiosités, Cinéma

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :