S’adresser à un roi dans la jungle

Publié le par Yves-André Samère

Lorsque je prédis, à moitié pour plaisanter, que Stéphane Bern entrera un jour à l’Académie française, cette prédiction se vérifiera, quoique je ne sais à quelle date. Car enfin, c’est le seul animateur de radio qui sait parler correctement, et pas uniquement le français.

Ainsi, le jour où il fêté la millième de son émission sur RTL, je l’ai entendu prononcer le mot jungle comme on DOIT le prononcer : « jongle » – et pas comme il s’écrit. J’ai mentionné deux ou trois fois cette particularité, que presque personne, dans les radio-télés de Frtance, ne semble connaître. Et pourtant, c’est dans le Littré, qui nous apprend que ce mot vient du sanscrit jangala, qui signifie « désert ».

Et puis, quelques jours plus tard, recevant Jean Reno qui venait faire mousser son dernier nanard et qui avait imaginé qu’en présence d’un roi, il l’appellerait « Votre majesté », Stéphane a fait remarquer ce que je répète depuis des années : qu’on ne s’adresse à un roi que par un seul terme, Sire. Rien d’autre.

Même Jean Cocteau avait fait cette faute dans L’aigle à deux têtes !

Publié dans Langue française

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 22/04/2016 10:03

J'ai toujours apprécié chez Gainsbourg de faire rimer jungle et ongles dans une de ses chansons , me
souviens plus du titre .

Yves-André Samère 22/04/2016 10:25

C’était dans « Élisa », en 1969 : « Elisa cherche-moi des poux, / Enfonce bien tes ongles, / Et tes doigts délicats / Dans la jungle / De mes cheveux ».