Suis-je un lecteur de droite ?

Publié le par Yves-André Samère

Hier 1er avril, j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres la dernière livraison de « Valeurs actuelles », hebdomadaire très à droite. Vous vous doutez bien que je n’avais rien demandé, mais c’est une sorte de rite : une année sur deux, je reçois ce journal ; l’année suivante, c’est « Le Figaro » dont je suis gratifié, toujours sans bourse délier. Et chacun, pour... trois mois ! Vous voyez bien que la publicité fait notre bonheur...

Naturellement, je ne lis pas tout. De cet hebdomadaire, je lis surtout les pages culturelles, car elles sont bien écrites et me fournissent un tas de renseignements sur les spectacles. Quant au « Figaro », j’ai grande honte à l’avouer, je n’ai pas encore lu les exemplaires de l’année dernière. Mais je finirai par m’y mettre, c’est certain. Dès que j’aurai achevé la lecture des œuvres complètes de Victor Hugo, que j’ai téléchargées avant-hier.

Le plus pittoresque, dans tout ça, c’est que je ne suis considéré comme un client potentiel que par des journaux de droite. Jamais un journal de gauche ne m’a envoyé le moindre exemplaire de sa prose. Au mieux, quand la distribution des journaux était en grève et que j’allais chercher un exemplaire du « Canard » directement aux bureaux du journal, au 173 rue Saint-Honoré, on m’en faisait parfois cadeau. Je me demande si je ne suis pas fiché.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :