Un énorme mensonge de Jean-Pierre Mocky

Publié le par Yves-André Samère

Il y a un peu plus d’un an, j’ai rédigé un article sur Jean-Pierre Mocky, notant que, comme beaucoup de cinéastes (Hitchcock, Bergman, Chabrol, Fellini, Tarantino), il mentait comme un arracheur de dents. Et j’ai donné quelques preuves. Mais je n’avais pas tout dit. Voici donc un peu de rab.

Mocky ne cesse de raconter qu’il a été le plus jeune marié de France, ayant obtenu une dispense présidentielle lui permettant de convoler à... treize ans ! Raison invoquée : il avait engrossé une fille plus jeune, et il convenait de « réparer ». Mais, en réalité, il s’est marié à dix-sept ans.

Explication : sur les registres de l’état-civil français, il avait été vieilli de quatre ans, ce qui avait été possible à une époque où ce genre de documents était rédigé à la main. L’acte avait été truqué sciemment, par un employé qui voulait favoriser sa fuite en Algérie. En effet, Mocky était né en 1929 en Ukraine, mais, réfugié avec sa famille sur la Côte d’Azur, on envisagea en 1942 de l’expédier outre-Méditerranée afin de le soustraire aux persécutions des nazis envers les Juifs. Or, à treize ans, il ne pouvait voyager seul, donc son père mentit sur son âge.

Il semble que l’acte officiel n’a jamais pu être rectifié, ne me demandez pas pourquoi. Il n’empêche que Mocky s’est accroché à ce document mensonger, et n’a cessé, toute sa vie, de radoter ce bobard. Il a été jusqu’à prétendre que son premier enfant, il l’a eu à douze ans ! Plus c’est énorme, plus les gogos y croient.

Publié dans Bobards, Curiosités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :