« Vous avez un mandat ? »

Publié le par Yves-André Samère

Naïvement appâté par le battage complaisant fait dans les radio-télés et par les trois étoiles que lui attribuait mon magazine de télévision, j’ai regardé hier soir le téléfilm Diabolique, sur France 3.

D’abord, titre malencontreux, car il a déjà servi pour le remake, au cinéma, du film de Clouzot Les diaboliques : cette fois, c’était un navet avec Isabelle Adjani et Sharon Stone. Oublions. Mais surtout, ce téléfilm « adapté d’une histoire vraie », comme le veut la mode, montre une famille d’aristocrates particulièrement stupides, qui tombent sous la coupe d’un escroc, lequel n’en veut qu’à leur argent : persuadés qu’un complot existe contre eux et qu’un membre de leur clan connaît l’emplacement d’un trésor datant de... François Ier (!), ces crétins, terrorisés, finissent par ne plus sortir de chez eux, couper le téléphone, repousser les gendarmes venus prendre de leur nouvelle, et envoyer leurs enfants à Oxford pour les mettre à l’abri d’un attentat ! Un déluge de niaiseries. Assez vite, le téléspecteur décroche.

Le réalisateur Gabriel Aghion s’était signalé par deux films sur les milieux homosexuels, qu’il connaît bien, Pédale douce et sa suite Pédale dure, magistralement raté, et, en mauvais amateur qu’il est, n’a pas vu la bourde de cette scène où les gendarmes viennent s’informer sur le sort de la famille auto-séquestrée, et s’entendent demander, par le fils de la maison, « Vous avez un mandat ? ». C’est l’habituel défaut des scénaristes français, ils ne se documentent jamais. Je rappelle que cette réplique, typique des feuilletons hollywoodiens, n’a aucun sens en France, où le mandat de perquisition n’existe pas !

Publié dans Télévision, Absurdités

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 07/04/2016 07:58

Oui, c'est la bourde courante, comme "votre honneur"...

Yves-André Samère 07/04/2016 08:27

Exactement ! À force de prendre modèle sur les États-Unis, on ne fait que des bêtises.