Zapping contre Bolloré

Publié le par Yves-André Samère

Sale temps pour les milliardaires français. Après Bernard Arnault, ridiculisé par Merci patron !, le film de François Rufin, voilà que Vincent Bolloré subit une attaque en règle au sein même d’une des entreprises qu’il possède !

On sait que Bolloré, assis sur une prodigieuse fortune acquise essentiellement en Afrique, où il pratique les pires méthodes d’un colonialisme qu’on pensait disparu, s’est rendu maître du groupe Canal Plus, et que, détestant la dérision, il a voulu « faire le ménage », en commençant par les célèbres Guignols. N’ayant pu les supprimer carrément, vu le tollé que cette annonce a provoqué, il a renvoyé tous leurs auteurs, engagé avec un salaire réduit d’autres plumitifs pas très doués, et a déplacé l’émission vers un horaire en crypté, alors qu’elle avait toujours existé en clair. De sorte qu’on ne peut la voir que le lendemain sur Dailymotion. Mais comme cet exploit ne suffisait pas, il a renvoyé une trentaine de hauts dirigeants du groupe, et interdit la diffusion d’un documentaire, Complément d’enquête, qui s’intéressait trop à ses activités. Et, la semaine dernière, « Le Canard enchaîné » a publié, en page 3 et sous le titre La liste noire de Bolloré pour karchériser Canal Plus, la liste des prochaines têtes qu’il compte couper, parmi lesquels Patrick Menais, le patron du célèbre et très estimé Zapping, autre émission où règne la liberté d’esprit. En octobre, Menais avait diffusé plusieurs extraits d’un documentaire sur le Crédit Mutuel, censuré sur demande de Bolloré et racheté par France 3, qui l’a diffusé. Il était donc dans le collimateur.

Mais l’attaque est la meilleure défense. Déjà, le lundi 4 mars, le Zapping ouvrait sur une séquence de l’émission Médias le Mag sur France 5, où un chroniqueur évoquait la liste noire que publiera « Le Canard ». Et le Zapping du vendredi 8 avril s’est livré à un véritable pilonnage anti-Bolloré : quinze séquences sur les activités bolloréennes en Afrique (je vous conseille la scène où un ouvrier de... quatorze ans raconte qu’il a dû acheter lui-même, avec son salaire, les revêtements de protection nécessaires dans son travail), simplement alternées avec de très courts plans de coupe qui ne sont que des prétextes. Ces séquences n’avaient pas été diffusées sur Canal Plus, bien entendu, puisque Complément d’enquête, interdit, a été racheté par France 2, qui l’a programmé le jeudi 7 mars.

Cette édition du Zapping a été mise en ligne sur Dailymotion, mais comme il faut se méfier du tyran, je l’ai téléchargée et mise en ligne sur un autre site, basé à San Francisco. Contre cette parade, Bolloré ne peut rien ! Allez donc voir l’émission, elle est ICI.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 12/04/2016 18:12

Ce matin en ouvrant mon ordi; qu vois-je ? en tête de gondole ;Bolloré et sa tête de prédateur ; brrr ,
Cà fait peur .!

Yves-André Samère 12/04/2016 19:16

Je suggère de boire. Quelque chose de fort, si possible.

DOMINIQUE 10/04/2016 18:35

Instructif ! J'avais lu l'article du Canard.
Bon, c'est pas tout ça, mais je suis en train d'écouter Jacqueline Maillan et sa conférence sur l'amour, qui suit le document sur Bolloré...

Yves-André Samère 10/04/2016 22:37

Jacqueline Maillan était drôle. Bolloré est sinistre, il ramène tout à l’argent.