Antisémites

Publié le par Yves-André Samère

C’est évident : un antisémite, c’est quelqu’un qui n’aime pas les Sémites. Mais qu’est-ce qu’un Sémite ?

Le mot Sémite remonte au Déluge, c’est le cas de le dire, plus précisément au livre 10 de la Genèse, puisqu’il vient de Sem. Ce Sem était l’un des trois fils de Noé, le constructeur de la célèbre arche, ses deux frères se prénommant Cham et Japhet. Rappelons que l’épisode biblique de l’arche de Noé est entièrement inventé, car il repose sur une impossibilité physique : d’où venait toute cette eau, et où est-elle passée lors de la décrue ? Toujours est-il que « Dieu », connu pour sa bonté, avait résolu de noyer la population entière de la Terre, sauf huit personnes, Noé, sa femme, ses trois fils et leurs femmes. Plus efficace que le regretté Adolf, par conséquent, bien que les Juifs n’existaient pas encore, mais on s’amuse comme on peut... Ces huit veinards ayant donc survécu, ils eurent des descendants, et ceux de Sem sont les Sémites, qui peuplèrent le Proche-Orient. Il en résulta plusieurs grands groupes humains, dont les plus nombreux sont les Hébreux et les Arabes – pas encore musulmans, bien que des armées de débiles croient encore pouvoir confondre arabe et musulman, faute de connaître l’Indonésie, le pays qui compte le plus de musulmans mais pas le moindre arabe, puisqu’il se trouve en Asie.

Donc les Arabes SONT des Sémites ! Il s’ensuit que si vous êtes antisémite, vous détestez les Juifs ET les Arabes.

En fait, les crétins qui détestent les Juifs font de l’antijudaïsme. Pas de l’antisémitisme ! Ce dernier mot est apparu en 1879 en Allemagne (Antisemismus), créé par Wilhelm Marr, un pamphlétaire antijuif, et il est entré dans le vocabulaire français en 1894, à la faveur, si j’ose dire, de l’affaire Dreyfus. Mais la haine envers les Juifs remonte très loin, car elle existait déjà vers -167, au temps de la guerre des Maccabées, quand les bébés circoncis étaient mis à mort.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :