La mort du Petit Journal ?

Publié le par Yves-André Samère

Comme naguère Jean-Marie Messier, le milliardaire Bolloré aura magnifiquement réussi à saboter Canal Plus. Après avoir supprimé les Guignols de la diffusion en clair, les avoir déménagé vers le crypté, et viré les auteurs pour les remplacer par d’autres plutôt moins bons et pas très à gauche, après avoir remplacé Antoine de Caunes au Grand Journal par Maïtena Biraben et une équipe d’incapables vulgaires, il a réussi à faire fuir l’une des deux dernières émissions qui avaient la faveur du public, puisque Yann Barthès a fait savoir qu’après le 23 juin, il ne dirigerait plus le Petit Journal, car il en a par dessus la tête.

Il ne restera plus que Groland, qui n’assure que vingt minutes par semaine. Pour ma part, ce sera ma dernière occasion de regarder Canal Plus.

Publié dans Actualité, Télévision

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 10/05/2016 11:56

Bon bah , 79 ans dans 2 jours , je suis toujours aussi rêveur, utopiste de penser que Yann irait sur Arte ou France 2. En même temps ,après Bolloré ' un peu de sécurité financière ,je le comprends .Car tu fric il y en a à TF1; merci Sarko, plus de pub sur France télé çà aide ! Tiens un ptit Grégoire Margotton de canal qui traine..in the pocket ! pour l'euro de foot . E bella la vita !

Yves-André Samère 10/05/2016 12:17

De mon côté, j’ai bien un petit côté rêveur, mais désabusé. Et je n’attends rien des gens de télévision en général. Tant pis pour nous.

cacciarella 09/05/2016 20:02

Ce que je redoutais est arrivé, çà pas été long; par ici les pépettes de Tf1

Yves-André Samère 10/05/2016 08:25

Oui, j’ai entendu ça. Très inattendu. C’est la débâcle complète, à Canal Plus.

cacciarella 09/05/2016 11:26

J'ose espérer qu'il n'ira pas se commettre avec TF1; je le verrais bien sur Arte, avec Colin et Mauduit ou dans le 28 minutes ,tous les soir chez Elisabeth Quin .

Yves-André Samère 09/05/2016 13:01

Barthès, qui est aussi le producteur (avec Laurent Bon), avait eu des propositions de France Télévisions. Mais le Petit Journal coûte très cher. Il a ses propres bureaux, son propre studio, et il emploie trente personnes !