Un poing, c’est tout !

Publié le par Yves-André Samère

Le dernier numéro du « Canard enchaîné », daté du 25 mai 2016, publie en haut et à droite de sa page 2 un encadré intitulé Le gouvernement a débloqué sur les blocages. L’avant-dernier paragraphe contient le passage suivant : « Mardi 24 mai, le patron de Total, Patrick Pouyanné, tapait du point sur la table et menaçait ».

Je tenais à faire cette mise au poing !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 30/05/2016 07:45

Le journaliste qui a écrit ça ne devait sans doute pas être de la première jeunesse : les points Total ont vécu pendant des années, et permettaient d'obtenir de la vaisselle gratuitement.
Récemment débarquée à Marseille, un pompiste un jour m'a demandé "vous voulez les poingues ?". Poingues ? Prudemment j'ai décliné l'offre.

J'ai raison. 29/05/2016 19:12

Et si, à leur tour, ils faisaient intentionnellement des fautes afin de vous voir commenter leurs articles?

Yves-André Samère 29/05/2016 20:41

Je connais peu de monde au « Canard ».