Le Robert, dictionnaire des cancres

Publié le par Yves-André Samère

Dans « Le Canard enchaîné » de cette semaine, page 7, colonne 5, rubrique À travers la presse déchaînée, sous le titre On sort les couteaux ?, on lit que quelques lecteurs ont relevé un pléonasme dans ce journal, commis deux semaines plus tôt. En effet, un rédacteur y a utilisé l’expression « le gîte et le couvert », or le couvert désignait autrefois « ce qui couvre », y compris... le gîte !

Mais, in cauda venenum, « Le Canard » remarque que le dictionnaire Robert valide cette expression pléonasmique.

Cela fait des années que j’affirme, preuves à l’apppui, que le Robert est le dictionnaire des cancres, et valide n’importe quelle faute pourvu qu’elle ait été commise par un nombre suffisants d’ignorants. Voilà ma thèse confirmée.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :