Philippe Meyer déménage

Publié le par Yves-André Samère

Sommé de choisir entre France Inter et France Culture alors que, âgé de 69 ans, il travaille à Radio France depuis trente-cinq ans, Philippe Meyer va quitter France Inter et laisser tomber son émission hedomadaire La prochaine fois je vous le chanterai, qu’il présentait depuis 2002. Au grand dépit de ses 1 780 000 auditeurs, et a son grand déplaisir, puisque Meyer, chanteur lui-même, adore la chanson française.

L’injonction, que j’ai attribuée à Frédéric Schlesinger, grand manitou des programmes de Radio France, viendrait en fait du mannequin de vitrine qui fait PDG au Palais Gruyère, l’exécrable petit dictateur qui soigne son confort et fait reluire sa vanité avec notre argent – ce pour quoi il risque bientôt quelques ennuis avec la Justice, tout comme Agnès Saal avant lui, condamnée le lundi 11 avril, à Créteil, à rembourser les factures de ses déplacements en taxi lorsqu’elle était à la tête de l’INA (l’équivalent d’une amende de 4500 euros, avec incarcération en cas de non-remboursement), puis, quatre jours plus tard, par le tribunal correctionnel de Paris, à trois mois de prison avec sursis et 3000 euros d’amende pour « détournement de fonds publics » lorsqu’elle dirigeait le Centre Pompidou. Elle avait plaidé coupable, comme on dit aux États-Unis, pour éviter une peine plus lourde : tout se passe alors entre son avocat et le procureur, et l’accord est ensuite validé par un juge, donc il n’y a pas d’audience publique. Pour rappel, elle avait dépensé à l’INA 23 851,10 euros en frais de taxi pour elle et pour son fils de 17 ans, le pauvre chou n’ayant sans doute pu se résoudre à prendre le métro ou l’autobus, bons pour la plèbe.

Bref, selon la presse, Meyer paye en réalité un article qu’il a signé dans « Le Monde » pendant la grève de 2015. Il y réclamait que Radio France reste « une radio d’offre, [...] pas une radio de marketing ». Et taper sur le marketing, pour Mathieu Gallet, c’était quasiment un crime de lèse-majesté.

Laure Adler, également visée, quitte France Culture pour France Inter. Déjà, en 2015, Frédéric Lodéon avait dû quitter France Inter et se cantonner à France Musique.

Gallet a dû prendre des leçons auprès de Bolloré.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 11/06/2016 13:32

Vous êtes sûr ? Il a choisi ? Et zut, j'aimais tellement son émission.

Yves-André Samère 11/06/2016 13:52

Je suis sûr, il l’a dit à la presse. Il ne gardera que son émission sur France Culture.