Que dire quand il pleu(vai)t

Publié le par Yves-André Samère

Restons dans l’actualité pluvieuse. Lorsque nous subissons une averse abondante et qui dure, nous disons volontiers qu’il pleut des hallebardes. Mais c’est une expression assez violente, digne de cette nature belliqueuse qui nous fait gagner toutes nos guerres. Voyons plutôt comment s’expriment les étrangers.

Les Italiens disent piove cani e gatti (il pleut des chats et des chiens). Cette traduction a dû plaire aux Britanniques, qui utilisent exactement la même expression, quoique dans leur langue incompréhensible : it’s raining cats and dogs. Les Allemands ne se distinguent pas, et emploient es regnet Katzen und Hunde. Exactement comme les Espagnols, pas très originaux avec leur está lloviendo gatos y perros. Heureusement, les Basques se montrent plus sophistiqués, et disent katuak eta txakurrak euria ari da. Et les Islandais sont aussi inventifs, avec það er rigning ketti og hunda. Les Grecs préfèrent dire βρέχει γάτες και σκύλους, mais ne me demandez pas comment cela se prononce. Tout autant que les Israéliens, qui disent יורד גשם של חתולים וכלבים, ou les Russes, qui utilisent дождь льет как из ведра. Hélas, les Néerlandais reviennent au banal het regent dat het giet, que je n’ai pas besoin d’expliquer. Par chance, les Turcs, plus audacieux, préfèrent o kediler ve köpekler yağıyor, et les Irlandais, tá sé ag cur báistí chait agus ó mhadraí.

Mettons tout le monde d’accord avec l’une des deux langues artificiellement fabriquées, l’espéranto (pluvas katojn kaj hundojn), dont on devine qu’il nous ressort cette histoire de chats et de chiens dont je commence à être lassé. Hélas, pour l’autre langue, le volapük, je n’ai rien trouvé, et seul De Gaulle s’est donné le mal de le citer pour le railler !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 05/06/2016 21:24

Je salue la maîtrise de l' UTF-8.

Yves-André Samère 06/06/2016 06:24

Oh, je n’y suis pour rien !

cacciarella 05/06/2016 10:56

Décidément je vous ai mis la puce à l'oreille ! Ah bah tiens; équivalences peut-être ?

Yves-André Samère 05/06/2016 11:58

Apparemment, « la puce à l’oreille » est toujours traduite mot à mot, intégralement, et c’est beaucoup moins amusant.