Un bain pas très tentant

Publié le par Yves-André Samère

Comme la crue augmente à Paris, il semble que je ne sais plus quelle huile (peut-être le préfet de police) a recommandé aux Parisiens de « ne pas s’approcher de la Seine, même si c’est tentant ».

Eh bien, aujourd’hui, je me suis laissé tenter, et depuis le square du Pont-Neuf, j’ai résolu d’accéder à l’une des vedettes du Pont-Neuf, baptisée « Yvonne », et j’ai emprunté un ponton flottant : des coussins de caoutchouc gonflés d’air, reliés entre eux et qui flottaient sur l’eau. C’était certes un peu instable, mais je ne suis pas tombé à la flotte, donc tout va bien.

Inutile de dire que les vedettes du Pont-Neuf sont amarrées et ne se déplacent plus sur la Seine. Je suis monté à bord, car je voulais voir tout ça de près. Mais prendre une photo de l’autre rive, je n’ai pu le faire, la vue était trop encombrée.

En revanche, j’ai photographié plusieurs fois le square totalement inondé, et je comptais mettre ici au moins une de ces photos, très réussies. Mais j’ai fait une fausse manœuvre en voulant les rapatrier sur mon ordinateur, et elles sont parties dans les limbes. Encore un effet de ma dyslexie ? J’y retournerai demain avant de me rendre à l’hôpital pour un scanner. Eh oui, trois mois et demi après mon opération, il faut surveiller la machine. Mais faute d’être tombé dans la Seine, ladite machine n’est pas rouillée...

Publié dans Actualité, Curiosités, Paris

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :