Hollande est-il une lavette ?

Publié le par Yves-André Samère

Ne nous plaignons pas : à la place de François Hollande, nous aurions pu tomber sur un dictateur. Le genre de chef d’État qui, hué dans la rue, vire son Premier ministre quand il se révèle plus populaire que lui en gagnant les élections législatives – comme on l’a vu en juin 1968.

Mais enfin, Hollande n’a aucune dignité, pensant probablement que ses compatriotes l’ont élu pour qu’il se montre sympa, selon le critère à la mode. Il ne traiterait jamais de « Pauv’ con » un malotru qui l’apostropherait en public, accepte de faire des selfies avec les crétins qui le lui demandent dans la rue, répond à tout par des plaisanteries, et ne tranche jamais quand il s’agit de prendre une décision, alors même qu’un ministre qui se rebelle ouvertement contre lui n’est ni congédié ni sermonné. Prétexte à cette lâcheté : c’est lui qui l’a choisi, donc il le garde.

Dans ces conditions, je vous laisse décider comment vous répondrez à la question posée par mon titre. Vous êtes assez grands.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 15/07/2016 12:57

En plus , se farcir ce matin sur Inter le Georges Fennec faire assaut de basse politique :la gerbe !

cacciarella 15/07/2016 12:52

Lavette ou pas, les gens qui sont présidents , et pire, qui aspirent à le devenir...A la votre ! Par ces temps-ci, quelle drôle d'idée !