Ignare et sotte, donc animatrice sur France Inter

Publié le par Yves-André Samère

Je me doutais un peu que Léila Kaddour Boudadi, qui joue les femmes de culture sur France Inter, en particulier chez Nagui, était une outre pleine de vent, bien qu’elle radote sans cesse qu’elle a été professeur de lettres. Aujourd’hui, dans ladite émission, elle a mis en avant un certain Dictionnaire de la méchanceté, bouquin collectif qui se vend très cher (trente euros chez Amazon), et s’est concentrée sur Néron, ressortant toutes les inepties qui ont été contredites par les vrais historiens : qu’il avait tué sa femme enceinte d’un coup de pied dans le vent, empoisonné Britannicus, et mis le feu à Rome.

Je comprends mal comment on peut dire autant d’imbécillités en si peu de mots. Rien de tout ce qui précède n’est vrai, et cela a été démenti depuis des dizaines d’années. Ces clichés ne reposent sur rien d’autre que les calomnies qu’écrivaient sur lui les historiens de son temps, des aristocrates qui ne lui pardonnaient pas d’être aimé du petit peuple et de mépriser les patriciens, dont ils étaient.

Et la sotte a tout gobé.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 31/08/2016 21:40

Je ne détestais pas cette dame, mais j'ai essayé d'écouter son émission cet été. Impossible. Banale, brosse à reluire, creuse. Rien d'incisif, d'inventif, de radiophonique. Hé oui, il faut savoir créer un climat, une attente, avoir de la pertinence et savoir sortir des sentiers battus. Là, on sentait la bonne élève.. Cela ne suffit pas à faire une bonne émission. J'ai abandonné.

DOMINIQUE 02/09/2016 19:17

Bas bleu, c'est exactement ça !

Yves-André Samère 31/08/2016 23:01

Je n’ai pas essayé. Depuis le début, je la considère comme ce qu’on appelait naguère un bas bleu, expression que plus personne n’emploie.