Déshonneur

Publié le par Yves-André Samère

Belle chronique de Bernard Guetta, ce matin sur France Inter. Il y a fustigé les chefs d’État de Russie et des États-Unis, qui ne voient que leurs intérêts personnels et ont laissé tomber la Syrie. Guetta a osé parler de déshonneur, un mot qu’on n’entend plus du tout, parce que la notion elle-même en a disparu.

Ces deux-là sont-ils les seuls, du reste ? J’en doute. La plupart des pays, à présent, sont dirigés par des gangsters. Étonnez-vous, après cela, que la démocratie fasse partout un grand bond en arrière, et que le fanatisme progresse.

Publié dans Actualité, Mœurs, Politique

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :