Marion Cotillard, oratrice

Publié le par Yves-André Samère

Ce matin, Frédéric Beigbeder faisait sur France Inter une chronique humoristique à propos de la haine, et c’était assez brillant. Dans le studio, tout le monde se marre, mais le valet en gilet rayé demande à l’une des invitées du jour, Marion Cotillard, ce qu’elle en a pensé.

La belle enfant bredouille des « Euh » et des « Ah », s’emberlificote dans une phrase qu’elle n’arrive pas à terminer puisqu’elle peine à la commencer, et finit par conclure par un triomphant « Ben j’ai rien à dire ».

Marion Cotillard est une actrice.

(NB : je n’aime pas du tout les films de Xavier Dolan, qui venait présenter son dernier film, lequel sortira mercredi prochain. Mais je suis bien obligé de mentionner que ce garçon, qui est québécois, s’exprime dans un français absolument parfait. Je ne suis donc pas un de ces haters – des types qui détestent tout, et qu’on surnomme aussi trolls – dont Beigbeder faisait le pastiche)

Publié dans Actualité, Acteurs, Médias, Radio

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Cotillard mérite donc le prix Sophie Marceau.
Répondre
Y
On frémit au danger couru.
D
Oh, elles se "mettent en danger", à chaque rôle. Et puis, elle n'avait pas de soutien-gorge. Juste un bustier un peu lâche, qui a laissé s'échapper l'objet du délit.
Y
Elle avait eu aussi un incident technique avec son soutien-gorge. Mais enfin, une actrice, c’est une actrice (et réciproquement).
D
Oui, la différence entre une palourde et un bulot.
Ne vous souvenez-vous pas, ce qui m'a donné l'idée de ce prix, du discours complètement foireux de Sophie Marceau lors d'un festival de Cannes ? A tel point que la maîtresse de cérémonie a été obligée de couper court.
Y
Sophie Marceau est un peu plus intelligente. Ce n’est pas très difficile.