N’agacez pas Dieu avec vos prières !

Publié le par Yves-André Samère

Quoi ! Vous priez Dieu de vous accorder telle faveur ? Vous avez confiance, vous ne craignez pas une de ces réactions négatives du Tout-Puissant si juste et si bon, qui a noyé la population de la Terre entière parce que certaines de ses créatures avaient osé faire leurs dévotions à un autre que lui ? Réfléchissez, avant qu’en enfer, deux objections vous valent une douche froide.

La première consiste en ceci : en demandant à Dieu de modifier pour vous l’ordre des choses dont il a décidé à l’origine, vous sous-entendez qu’il s’est trompé, qu’il a pris de mauvaises décisions, qu’il a salopé le travail. Pensez-vous vraiment qu’il va bien le prendre ? Qu’il ne va pas plutôt vous montrer QUI est le Patron ? Il y a de quoi tourner sept fois son oraison dans sa tête avant de l’envoyer à son destinataire, non ?

La seconde objection est plus subtile : si vous demandez, c’est qu’il vous manque quelque chose. Donc vous estimez être vous-même gravement imparfait. Un pas grand-chose, un moins que rien. Et dans ce cas, comment osez-vous importuner le Créateur de toutes choses avec vos récriminations ? Vous imaginez un clochard exigeant une pension du gouverneur de la Banque de France ? Un figurant d’un film de Kéchiche réclamant une modification du scénario ? Un salarié de Bernard Arnault ou de Bolloré sollicitant une augmentation ? Un automobiliste manifestant pour le rétablissement des voies sur berge à Paris ? Une femme suppliant le pape de lui permettre de devenir prêtre ? Mais vous perdez tout sens de la hiérarchie, mon pauvre ami !

Non, vraiment, rengainez vos prières, mon pauvre ami, vous perdez votre temps.

Publié dans Curiosités, Humour, Religion

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :