Pour Amazon

Publié le par Yves-André Samère

On lit souvent et on entend encore plus souvent des attaques contre Amazon, centrées sur deux thèmes : cette firme pratique l’esclavagisme, et elle échappe à l’impôt en s’installant dans des paradis fiscaux.

Je ne sais rien sur l’utilisation des paradis fiscaux, sauf quand un de nos ministres y ouvre un compte bancaire, sans doute pour mieux déclarer au fisc ses revenus, ou quand sa femme en ouvre un autre, sûrement pour ne pas trop dépendre de son mari. En revanche, l’esclavagisme chez Amazon, cette notion a besoin d’un petit correctif !

Il est faux, en effet, que lorsque vous commandez un article chez Amazon, celui-ci est présent dans les immenses hangars de la firme, et qu’un employé sous-payé est tenu de l’emballer fissa et de vous l’expédier illico. J’ai une certaine pratique des achats en ligne, et je peux certifier que, deux fois sur trois, mes commandes ne viennent pas de chez Amazon ! En fait, elles me sont expédiées, soit par un commerçant auquel Amazon transmet la commande, soit par des particuliers, en France ou à l’étranger, qui vendent un bien leur appartenant. Dans ces cas précis, très nombreux, le commerçant ou le particulier est simplement en relation avec Amazon, et il se débrouille tout seul.

Ainsi, hier, j’ai reçu un livre de Christopher Hitchens, dont je vous avais parlé. Eh bien ce livre a été expédié de Leipzig, en Allemagne. Précédemment, un autre livre de Gerald Messadié m’avait été envoyé par un simple lecteur, résidant en France, qui, lui-même, l’avait acheté chez un soldeur du type Gibert (et cet escroc me l’a facturé au prix du livre neuf, alors que le bouquin avait visiblement servi !). Il en est de même pour les DVD, le dernier que j’ai commandé ayant été expédié d’Angleterre.

Donc, fichons la paix au patron d’Amazon. Il fait ce qu’il peut, et le fait très bien. Vous connaissez beaucoup de commerçants qui vous remboursent sur simple demande quand vous faites une réclamation ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 18/09/2016 21:34

Ah oui, j'avais choisi la livraison "premium", gratuite pendant un mois. Pas convaincue, je n'avais pas donné suite. Voilà t'y pas qu'un an plus tard je suis débitée de 49 Euros, pour prolonger mon adhésion au service en question. J'ai dénoncé tout de suite ce débit, qui m'a été remboursé dans les 48 heures.
De bonne guerre...

Yves-André Samère 18/09/2016 22:31

Il ne faut jamais accepter ce genre d’offre prétendue gratuite. On est ensuite obligé de refuser les propositions ultérieures, qui ne manquent jamais d’arriver. Du temps perdu.

DOMINIQUE 18/09/2016 11:33

Amazon propose des livres neufs, des livres d'occasion avec appréciation des clients ayant déjà commandé chez ces vendeurs. Souvent des libraires, d'ailleurs. Je n'ai jamais eu un quelconque problème.
Quand on se plante sur une commande, la procédure est simple et efficace.
Bon, d'un autre côté je n'ai jamais commandé que des livres ou des DVD, donc pour le reste (par exemple le collier d'ail que vous m'aviez suggéré pour combattre les vampires), je n'ai pas testé.

Yves-André Samère 18/09/2016 18:38

C’est aussi le genre de commande que je passe. Les livres et les DVD, pas les colliers d’ail. Je confirme : jamais le moindre problème. Le seul incident que j’ai connu concernait un DVD qui n’avait pas de sous-titres français. Je l’ai renvoyé, et on m’a remboursé.