« Bonne fête », qu’y disaient

Publié le par Yves-André Samère

Mais qu’est-ce qu’ils ont tous, avec Halloween ? Aujourd’hui, à la caisse du supermarché où je suis allé faire quelques emplettes pour ne pas mourir de faim demain, la caissière avait été affublée d’un chapeau pointu, de ceux qu’on attribue fictivement aux sorcières des contes pour enfants. La malheureuse n’a pas pu se soustraire aux ordres stupides de son patron, et elle avait l’obligation, aux clients qui venaient de payer leur douloureuse, de souhaiter une « Bonne fête ». Ah bon, Halloween est une fête ? Je pensais que c’était un truc racoleur pour faire comme nos modèles yankees, tous plus intelligents les uns que les autres. Patience, avant peu, on tâchera de nous fourguer Thanksgiving, ça va sûrement marcher, vu notre résistance à toutes les modes idiotes.

La Toussaint, qui tombe demain, est à peine mieux, sa seule excuse étant d’être une fête officielle ET religieuse (nous sommes en France, pays de la séparation de l’État et des Églises, merde quoi !), ce qu’Halloween n’est évidemment pas. Mais, pas de chance, neuf Français sur dix croient que c’est le Jour des Morts. Comme quoi, pour être pieux, on n’en est pas moins un peu à l’ouest. Les morts qu’on vient déranger la veille de leur jour devraient se mettre en grève, histoire de protester.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 31/10/2016 18:34

Lu une réflexion sur twitter : "les français mangent au Mc Do, regardent des séries américaines, fêtent halloween et ont peur que les syriens dénaturent leur culture"

Yves-André Samère 31/10/2016 18:53

Si je déteste les États-Unis et les ploucs qui les peuplent, ce n’est pas sans raisons.

DOMINIQUE 31/10/2016 14:40

Je ne sais pas quel est l'énarque (ou ce qui en tenait lieu) qui a pondu ce calendrier. En effet, le 1er novembre est une fête, puisqu'elle réunit tous les saints patrons catholiques. Bien. Le lendemain, ledit énarque (ou ce qui en tenait lieu) te m'a collé la fête des morts.
Or, le 1er novembre est chômé, mais pas le 2. Donc, les gens qui sont loin du cimetière familial fleurissent leurs chers disparus le mauvais jour.

Yves-André Samère 31/10/2016 15:55

Eh oui, nous sommes gouvernés par des génies.