Qu’est-ce qu’un humoriste ?

Publié le par Yves-André Samère

J’ignore si je suis ou non un humoriste, et au fond je m’en fiche. Ou alors, à mi-temps, puisqu’il m’arrive d’être sérieux, comme l’étaient les Guignols, à leur belle époque aujourd’hui révolue.

En tout cas, voici ce qu’a dit Jean Yanne sur le sujet : « Personne n’est vraiment capable de donner une définition de l’humoriste. Pour moi, c’est quelqu’un qui regarde les mêmes choses que les autres, mais qui les voit différemment ». À quoi il ajoutait, ce qui prouve bien qu’un humoriste n’est pas seulement un rigolo : « Le seul moyen de supporter la vie, c’est justement de la prendre comme un jeu, d’en remarquer chaque jour les travers, les ridicules, les aspects dérisoires. Et, en ayant pris conscience, s’efforcer de le faire voir à ceux qui sont moins doués pour s’en apercevoir seuls. [...] Les humoristes sont plus utiles que les philosophes ».

Je n’aurais pas dit mieux. Remarquez que Jean Yanne ne dit pas qu’un humoriste est obligé de faire rire en permanence. Ce qui nous ramène à ce que je disais plus haut. Le véritable humoriste est capable d’engueuler les gens, ou d’appuyer là où ça fait mal, et Molière a fait cela tout au long de sa carrière : on rit très peu, avec Tartuffe, avouez.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :