Cachez ce baiser que je ne saurais voir

Publié le par Yves-André Samère

Vous les avez vus, ces deux maires et grands penseurs, élus d’Angers et d’Aulnay-sous-Bois, qui ont interdit dans leur ville une campagne d’affiches visant à réduire un peu le risque d’extension du sida ? Ces affiches, je les avais vues la semaine dernière, avant qu’on en parle dans les médias, et, idiot que je suis, leur caactère scandaleux m’avait échappé  : on y voyait des couples qui s’embrassaient, mais des couples homosexuels, figurez-vous ! Il y a donc encore, en France, des gens qui pensent qu’un garçon qui aime un garçon ou une fille qui aime une fille, c’est un scandale.

Ces deux représentants de la pensée de celui qui sera possiblement notre prochain présiblique, dont on sait qu’il est catholique – et un tout petit peu plus que le pape –, avancent comme d’habitude le prétexte bidon : qu’il s’agit de protéger les yeux innocents des enfants, et leur esprit encore plus innocent, dans la foulée. Surtout celui de ces deux zigotos qui s’offusque que l’un de ces affiches mentionne l’expression coup d’un soir. Il faut croire que cet ahuri n’a pas d’enfants, ou qu’il n’a jamais mis les pieds dans une cour d’école. Qu’il interroge plutôt une institutrice quelconque, elle lui en racontera de belles. L’innocence des enfants, je ris...

Marisol Touraine, ministre de la Santé, a protesté, mais seulement sur Twitter, quelle audace ! En revanche, Christine Boutin, non mais sans blague, dont on sait qu’elle n’en rate pas une, a soutenu ce type qui a badigeonné les affiches parce qu’elles se trouvaient non loin d’une école. Encore un qui sait tout sur l’enfance. Comme l’a remarqué un internaute, les enfants de cet imbécile, mieux vaut qu’ils aient le sida plutôt que d’avoir des affiches dans la rue. Et l’ineffable Jean-Frédéric Poisson, qui a triomphé à la primaire de la droite en devançant Copé, a lancé une pétition dans le sens qu’on attendait de ce grand libéral.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 24/11/2016 06:49

Je crois que Touraine va porter plainte contre les arrêtés municipaux ou préfectoraux interdisant ces affiches, car ces arrêtés sont illégaux.

Yves-André Samère 24/11/2016 10:11

Elle fera bien. Pour une fois, un ministre servira à quelque chose.